spot_img
jeudi 6 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Entrepreneuriat des jeunes : Des séminaires à Bobo et Ouagadougou

Du 21 et 22 mai à Bobo-Dioulasso et du 28 et 29 mai à Ouagadougou, se déroulera la toute première édition du Séminaire annuel des hommes et des femmes d’affaires. L’initiative portée par des jeunes entrepreneurs avec à leur tête, la Présidente-directrice générale de Burkina-Ago, Harmonie Kaboré, vise à « réunir la jeunesse burkinabè pour lui apprendre comment entreprendre » et lui dire que « tout est possible. » 

Nombre de jeunes, après leurs études tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, se retrouvent finalement en quête d’emploi, constate la jeune entrepreneure Harmonie Kaboré. Elle va plus loin en regrettant que certains jeunes tombent dans « la délinquance parce qu’après les études, ils n’ont pas eu la chance d’avoir un travail. » 

Une donne que Mme Kaboré et ses camarades initiateurs du Séminaire annuel des hommes et femmes d’affaires veulent changer. « L’objectif, c’est de réunir la jeunesse burkinabè pour leur apprendre comment entreprendre; de galvaniser la jeunesse burkinabè; de lui redonner du courage et lui dire que tout est possible », a expliqué la PDG de Burkina-Agro. Pour Harmonie Kaboré, « beaucoup de jeunes pensent qu’il faut avoir beaucoup d’argent, une forte somme avant de créer son entreprise. »  « Non ! » : répond-elle à cela, arguant que « même avec un peu [d’argent], on peut créer son entreprise et plus tard, devenir un grand leader. » 

Pour prouver cela, les organisateurs du séminaire ont fait appel à « de grands entrepreneurs » qui échangeront avec les jeunes avec qui, ils partageront leurs expériences. « Les entrepreneurs que nous avons invités sont de taille, des gens qui ont de l’expérience et surtout des entrepreneurs qui sont partis de rien. Ils vont faire des témoignages, raconter comment ils ont commencé, avec quel moyen pour arriver où ils sont aujourd’hui », a expliqué Harmonie Kaboré pour qui ce séminaire se veut un moment d‘« ouverture d’esprit » pour les participants. 

Elle précise, par ailleurs, que l’événement bénéficie de l’accompagnement de la Maison de l’Entreprise à travers des formations, en plus « des bailleurs qui vont certainement accompagner d’autres entrepreneurs financièrement. » 

Tout cela est coordonné autour du thème principal : « Quelles entreprises pour un Burkina émergent à l’heure de la mondialisation ? » Ce thème central sera étayé par les sous-thèmes : « Procédure de création d’une entreprise au Burkina Faso ; Problématique du financement des entreprises au Burkina Faso et enfin Les créneaux porteurs à l’heure du numérique. »

Pour bénéficier de tous ces enseignements, les participants devront s’acquitter de 10 000 F CFA. Contribution que Harmonie Kaboré explique par le dîner gala et les formations qui ponctueront l’événement qui, à l’entendre, va sélectionner quelques jeunes qui « seront accompagnés par la maison de l’entreprise et [ eux-mêmes leurs] entreprises, sur un à deux ans. »

Enfin, Harmonie Kaboré appelle les jeunes à faire le déplacement le 21 mai prochain à la Maison de la Culture de Bobo-Dioulasso dès 9h, pour le début du séminaire.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img