spot_img
mardi 27 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Élection présidentielle : la CODEL présente son bilan sur l’enrolement biometrique

La Convention des Organisation de la Société Civile pour l’Observation domestique des élections (CODEL), au cours d’un échange avec les Hommes des médias, a présenté son bilan sur l’enrolement biometrique et les résultats d’un sondage sur les politiques publiques prioritaires a prendre en compte pendant la campagne électorale. Cette présentation a eu lieu ce mercredi 07 octobre 2020 à Ouagadougou.

La Codel a mené plusieurs activités en vue de préparer les élections de novembre prochain. Elle a mis en place une campagne digitale qui a touché environ 667.000 personnes, et 121 observateurs ont été déployés partout dans le pays en vue de préparer ces élections. Il y a eu également un sondage sur les politiques publiques prioritaires à mettre sur l’agenda de la campagne électorale ainsi qu’un sondage d’opinion toujours en cours sur les sources d’information des citoyens et sur les dangers de la manipulation de l’information en période électorale.

Pour ce qui est des élections de novembre 2020, 13,7% des Burkinabè disent qu’ils ne voteront pas. Par ailleurs 79,2% des Burkinabè sont prêts à aller aux urnes, et 7,1% ne savent pas si oui ou non ils iront voter.
Ce sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 2 534 personnes âgées de 18 ans et plus, du 15 au 23 juillet 2020.

Il faut noter qu’au cours de ce sondage, il ressort que dans la region du sud-ouest, 31% de personnes disent ne pas voter tandis que dans celle du Nord 94,1% des personnes affirment accomplir leur devoir citoyen.

Selon les organisateurs, au cours de ce sondage 66,9% des personnes voteront en fonction de la qualité du programme de société du candidat,16,2% des personnes sont motivées par la personne du candidat, 9,6% le feront pour le changement et le devoir civique, 5,1% iront aux urnes en fonction de l’appartenance politique du candidat et enfin 2,1% à cause de l’affinité avec le candidat.

Promouvoir la bonne gouvernance, restaurer l’autorité de l’État, résoudre la crise sanitaire, instaurer la justice sociale, assurer un maillage complet de tout le territoire en sécurité, désenclaver les zones enclavées qui sont des nids de terrorisme, promouvoir l’emploi des jeunes sont entre autres les principes qui doivent être respectés, selon les interviewés au cours de ce sondage.

Mireille Sandrine Bado
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img