spot_img
vendredi 7 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Drame de Yirgou : Des personnes déclarées mortes ont réapparu


Une mission conjointe menée par le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) et la Commission nationale des Droits humains (CNDH) dans  sept localités du centre-nord  (Yirgou, Bangrin, Korgo, Foubé, Biguélé, Barsalgho, Kaya) où des exactions ont été commises dans le cadre de l’affaire de Yirgou survenue le 1er janvier 2019, a révélé que parmi les personnes déclarées mortes dans ce drame, d’autres ont fait leur réapparition dans des camps de réfugiés même si l’on dénombre toujours des disparitions. L’information a été donnée à la presse le lundi 6 mai 2019 à Ouagadougou.

C’était la guerre des chiffres après le drame de Yirgou. Le gouvernement dans son bilan avançait 49 victimes. Le Collectif contre l’Impunité et la Stigmatisation des Communautés (CISC), qui dit avoir mené une enquête sur les lieux du drame, dénombrait 210 morts. La mission conjointe organisée par le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN), et la Commission nationale des Droits humains (CNDH) du 15 au 22 février 2019 sur les lieux du drame a livré son rapport ce lundi.

« Notre objectif premier n’était pas de faire le décompte des victimes de ce drame »,  a dit Léandre Bassolé, président du HCRUN. L’objectif de la mission, poursuit-il dans sa déclaration, était de faire l’état des lieux et prendre des initiatives aptes à apporter des réponses aux besoins des populations dans la détresse, mais aussi, après analyse de la situation, arriver à formuler des recommandations de nature à prévenir d’autres drames de ce type et dans l’urgence, dégager des pistes permettant de retisser progressivement les liens sociaux altérés par autant de « violences indues ».

Il affirme que dans sa quête de la vérité, de la justice et de la réconciliation, la mission conjointe de la CNDH et du HCRUN a séjourné cinq jours durant parmi les protagonistes du drame pour « constater, à leur côté, les accablantes conséquences de ce conflit à relent ethnique ».

Ainsi, 150 personnes ont été interrogées pendant l’enquête. Le rapport de cette mission a révélé qu’il y avait des personnes déclarées mortes au départ qui ont quelques temps après réapparu, selon les informations recueillies auprès des familles des victimes. Chose qui pourrait faire varier les chiffres en matière de nombre de victimes dans cette affaire, selon Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano, président de la CNDH.

Des populations demandent à regagner leurs villages d’origine

Sécuriser la zone et permettre aux populations de regagner leurs villages d’origine. C’est le plus grand désire des déplacés cantonnés dans des camps de réfugiés ou dans certaines familles d’accueil après le drame de Yirgou, a fait savoir Alida Da, vice-présidente de la CNDH. « C’était des gens qui étaient très éprouvés que nous avons rencontrés sur le terrain », a-t-elle poursuivi. Sur ce point, la commission d’enquête a formulé des recommandations à entreprendre pour panser les blessures physiques et psychologiques infligées aux victimes afin d’éviter la répétition d’un tel drame.

Ainsi, à l’endroit du gouvernement, la commission a demandé de diligenter les enquêtes judiciaires pour la manifestation de la vérité sur les évènements de Yirgou et entreprendre toute action afin que justice soit rendue, d’améliorer l’aménagement des camps en prévision de la saison des pluies imminente, de doter les camps et les villages d’accueil de systèmes d’adduction d’eau potable supplémentaires, d’étendre l’assistance humanitaire aux familles d’accueil, de faciliter le retour des personnes déplacées dans leur village d’origine, etc.

La CNDH et le HCRUN disent s’engager pour leur part à entreprendre des actions de sensibilisation des populations sur les questions de droits humains, de réconciliation et de cohésion sociale, mais aussi et surtout, d’assurer le suivi de la mise en œuvre des recommandations.

A.K.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img
error: Le contenu est protégé !!