spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Déclassement de la forêt de Kua : « Le dernier mot revient à l’Etat » (Michel S. Sanou)

Réunis en conférence de presse le 30 mai à Ouagadougou, les membres de l’association pour le développement de la région des Hauts Bassins se prononcés sur la situation de la forêt de Kua. Ces ressortissants des Hauts-Bassins dont le président lui-même, dignitaire et personne morale de la localité de Pola où la forêt de Kua se trouve, ont donné leur point de vue sur la construction de l’hôpital à Bobo-Dioulasso, mais sur la situation du déclassement de la forêt de Kua pour la construction dudit hôpital.

« Le bureau exécutif de l’association relève à l’unanimité que l’importance d’une infrastructure de la trempe de cet hôpital n’est plus à démontrer », a introduit Soungalo Michel Sanou, président de l’association. C’est la raison pour laquelle les membres de son association ont réaffirmé leur détermination sans faille à voir le projet de l’hôpital se réaliser à Bobo.

Pour les responsables de l’association, cela est un préalable. Aussi, en ce qui concerne le site d’implantation choisi dans la forêt classée de Kua, le bureau exécutif de l’association dit observer la prudence et estime que les résultats de l’étude d’impact environnemental et social détermineront leur position. Au-delà de cet avis, ils font par ailleurs savoir que « l’on ne peut pas être royaliste que le roi ». Pour eux il appartient à l’Etat de prendre une décision et à la population de se conformer. « Si c’est à Kua que le gouvernement a décidé que ça sera, nous nous conformerons », ont-ils precise.

Cependant, l’Association par la voix de M. Sanou a tenu à rassurer les populations de la localité que « le bureau exécutif en concertation avec l’ensemble des parties concernées, se donnera les moyens de droits pour que les populations soient sauvegardées au plan social, environnemental, économique, sanitaire et sécuritaire », a-t-il dit.

En rappel, l’association qui existait de façon virtuelle depuis 2014 n’a reçu son récépissé de création que le 23 mai 2019. Aussi, à la question de savoir qu’elle est l’envergure et le poids de l’association, M. Jacob Sou, membre de l’association, fait remarquer que les dignitaires religieux et coutumiers sont leur soutien. « On a du poids à Bobo », a-t-il martelé. En plus de cela les responsables de l’association on fait remarquer que le président Michel Sanou est dignitaire moral puisque conseiller du chef du village qui abrite justement la forêt de Kua.

Adam’s Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img