Burkina : Le président Damiba renversé par un autre coup d’Etat

On en sait un peu plus sur la situation qui restait confuse depuis plusieurs heures à Ouagadougou, capitale burkinabè. Le capitaine Ibrahim Traoré a renversé...
spot_img
samedi 1 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Conflits intercommunautaires : L’opposition reproche au gouvernement son inaction

Le Chef de File de l’Opposition Politique du Burkina Faso (CFOP/BF) était face à la presse ce mardi 9 avril 2019 à Ouagadougou. Ses points d’échanges avec les hommes de médias ont porté essentiellement sur l’actualité nationale. Sur les récents conflits intercommunautaires à Arbinda et à Zoaga, le CFOP pense que la situation s’est empirée à cause de l’inaction du gouvernement malgré le niveau d’alerte et le risque d’affrontements signalés un peu plutôt.

Plusieurs sujets d’actualités ont été abordés par Amadou Diemdioda Dicko, 4e vice-président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et Adjaratou Sawadogo, Vice-présidente du Rassemblement des Forces indépendantes/Tous pour le développement social (RFI/TDS), qui ont représenté les responsables des partis membres du CFOP à cette traditionnelle conférence de presse.

Intervenant sur la question des récentes violences intercommunautaires intervenues à Arbinda et à Zoaga entre le 31 mars et le 1er avril 2019, l’opposition a indiqué que les tensions dans ces deux localités se sont nourries des violences précédentes. « Des gens ont massacré à Yirgou en toute impunité. D’autres ont tué à Zoaga sans être inquiétés. Sur ce point, nos gouvernants ont pêché par inaction », a déploré Amadou Diemdioda Dicko, qui juge impérieux de « combattre l’ethnicisme aujourd’hui, si nous voulons éviter d’autres drames demain ».

Sur la crise du foncier, dans sa dernière parution, le journal Le Reporter a révélé un scandale foncier dans la commune rurale de Saaba, province du Kadiogo. L’opposition exige du gouvernement une transparence dans la gestion du bien foncier et tire la sonnette d’alarme sur le risque d’éclatement d’un conflit foncier. Le CFOP dénonce par ailleurs le comportement de certains promoteurs immobiliers qui, selon lui, sont dans une « démarche de pillage » des ressources foncières.

« L’Opposition politique a toujours exigé du Gouvernement de la transparence sur cette affaire de lotissement déguisée, conduite par des promoteurs immobiliers dont le seul crédo est le pillage », a ajouté Adjaratou SAWADOGO.

L’opposition a, au cours de cette rencontre avec la presse, félicité l’athlète burkinabè Al-Hassan Sanou alias Iron Biby champion  du monde de Log Lift de la saison 2019. Elle souhaite que l’Etat burkinabè l’honore à la hauteur de ses exploits et l’accompagne pour qu’il puisse développer sa discipline et encadrer d’autres jeunes qui voudraient suivre ses pas.

Nourdine Conseibo (stagiaire)

nconseibo@gmail.com

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img