spot_img
mercredi 24 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CEDEAO: « Nous ne sommes pas l’ennemi » (Bola Tinubu)

Le Président du Nigeria et Président en exercice de la CEDEAO, Bola Ahmed Tinubu a exhorté hier 24 février 2024, les États membres de l’Alliance des États du Sahel (AES) à reconsidérer leur décision de se retirer de l’organisation communautaire ouest-africaine. Il s’exprimait, à Abuja, à l’occasion du Sommet extraordinaire des chefs d’État de la CEDEAO.

Dans son discours d’ouverture, le Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao, Ahmed Bola Tinubu a rappelé les enjeux stratégiques de l’heure pour l’organisation avec l’annonce, le 28 janvier dernier, du retrait de la Cédéao par les trois (3) pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel (AES).

Sur le retrait du Mali, du Niger et du Burkina Faso, le Président nigérian les a exhorté « à reconsidérer la décision de quitter » l’organisation et à ne pas percevoir la Cédéao comme un ennemi. « Nous ne sommes pas l’ennemi », a dit Bola Tinubu tout en plaidant pour un réexamen de « l’approche actuelle de la recherche de l’ordre constitutionnel dans quatre de [leurs] États membres », à savoir le Mali, la Guinée, le Burkina Faso et le Niger.

« Nous sommes ici pour répondre aux développements urgents dans notre sous-région et à la situation politique au Niger, au Burkina Faso et au Mali. Nous devons aborder ces questions avec un sentiment d’unité et d’engagement envers le bien-être de la population. La complexité des enjeux nécessite une approche globale et collaborative. Par conséquent, il nous incombe d’engager un dialogue constructif, d’exercer un jugement prudent et de travailler collectivement à trouver des solutions pour favoriser la paix, la sécurité et la stabilité politique dans notre région. La gravité de nos responsabilités en tant que dirigeants en ces temps difficiles ne peut être surestimée et c’est grâce à nos efforts concertés et à notre sens profond de l’histoire que nous pouvons relever ces défis », a affirmé le Président en exercice de la CEDEAO.

Soulignons qu’au cours de cette session, l’organisation a levé les sanctions économique prises à l’encontre du Niger, du Burkina Faso et du Mali.

Lire aussi ➡️ Niger : La CEDEAO lève les sanctions économiques contre le pays

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

  1. Pendant que L’Ennemi tue mes enfants, toi tu cherches à m’affamer et a me priver de médicaments… Pire, ce qui m’appartient De Droit, toi tu t’en empares, et tu menaces même de m’attaquer militairement!!! …ALORS QUI ES-TU 👁️🤔?!?…
    Si tu n’es pas mon ennemi, alors tu es son associé ou son complice ; tu es donc son Ami et pas le mien!!! Le masque est bien tombé, révélant la Laideur de la Mariée qui avait été dissimulé à l’Epoux au moment des consentements !!! Le Divorce est donc la seule alternative… 🤣😂🤣 avec effet immédiat 🤗

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img