samedi 13 juillet 2024
spot_img

Capitaine Ibrahim Traoré : « Les esclaves de salon sont toujours prêts à trahir leurs frères pour satisfaire le maître »

Dans son discours au premier sommet des Chefs d’Etat de l’Alliance des Etats du Sahel ce samedi 6 juillet 2024, le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, une fois de plus, n’est pas allé du dos de la cuillère pour fustiger l’impérialisme et ses valets locaux en Afrique.

« L’Afrique, ce continent qui a tant souffert et qui continue de souffrir du fait des impérialistes. Ces impérialistes n’ont qu’un seul cliché en tête, l’Afrique est l’empire des esclaves. C’est comme cela qu’ils voient l’Afrique. Pour eux, les Africains les appartiennent, nos terres les appartiennent, nos sous-sols les appartiennent. Ils n’ont jamais pu changer de logiciel jusqu’aujourd’hui. C’est déplorable », a dénoncé le Chef de l’État burkinabè.

Lire aussi : Diplomatie : Naissance d’une Confédération des Etats du Sahel

Il a, en outre, déploré le fait que ce sont certains africains eux-mêmes qui sont utilisés pour satisfaire les desiderata des puissances coloniales sur le continent. Ces personnes qu’il qualifie « d’esclaves de salon » n’ont d’autres repères, selon le Capitaine Traoré, que de vivre comme le maître et faire tout ce qu’il leur dicte.

« Ils volent, ils pillent nos États, amènent tout chez le maître et leur richesse est conservée chez le maître. Ils font tout pour vivre comme le maître et toujours le satisfaire. Lorsque le maître commande, ils exécutent. Savez-vous qui sont ces esclaves de salon ? Eh bien ! Nous allons vous expliquer ce que c’est. Ce sont des individus qui n’ont aucune dignité, qui n’ont aucune morale, qui n’ont aucune personnalité, mais le maître esclave a toujours su identifier ces individus. Ils sont toujours prêts à trahir leurs frères pour satisfaire le maître. Ils nous ont trahis depuis l’indépendance et d’autres continuent aujourd’hui à nous trahir au profit de leurs maîtres. Ces individus continuent toujours contre vents et marées à piller l’Afrique, à aider le maître à piller l’Afrique. Ils se plaisent à le dire chaque année dans leur sondage », a-t-il décrit. Le Capitaine Ibrahim Traoré a assuré que ces « esclaves de salon » seront combattus.

Lire aussi : Sommet AES : Les Chefs d’Etats conviennent de la création d’une Banque d’investissement commune

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : Le « merci » de Me Guy Hervé Kam à ceux qui ont milité pour sa libération

Après sa libération, Me Guy Hervé Kam est reconnaissant envers ceux qui lui ont témoigné leur solidarité pendant...

Culture et tourisme : Les membres du comité de suivi des recommandations des Rencontres Administration-secteur privé installés

Le ministre d'État en charge de la culture et du tourisme, Rimtalba Jean-Emmanuel Ouédraogo, a procédé ce vendredi...

Coopération : La France dément l’existence de bases militaires françaises au Bénin

L'état-major général des armées françaises a démenti formellement, le jeudi 11 juillet 2024, l'existence de bases militaires françaises...

Coopération : L’AES regrette « les jugements de valeur à géométrie variable » de l’Union africaine

Ceci est une déclaration de l'Alliance des États du Sahel (AES) à l'adresse de l'Union africaine. Lisez plutôt...