jeudi 25 juillet 2024
spot_img

Capitaine Ibrahim Traoré : « Il y a bel et bien à Abidjan, un centre des opérations pour déstabiliser le Burkina Faso »

Le capitaine Ibrahim Traoré s’est entretenu avec les forces vives de la nation ce jeudi 11 juillet 2024. Il a affirmé qu’il y a un centre des opérations en Côte d’Ivoire qui a pour objectif de déstabiliser le Burkina Faso. Il assure aussi de la présence de bases françaises au Bénin.

« Nous n’avons rien contre le peuple ivoirien. Mais nous avons quelque chose contre ceux qui dirigent la Côte d’Ivoire. Nous le disons et nous le répétons encore. Il y a bel et bien à Abidjan, un centre des opérations pour déstabiliser notre pays. Personne ne peut le nier et nous apporterons les preuves dans les jours à venir. Nous vous montrerons des preuves physiques et vous allez comprendre de quoi nous parlons.

Personne ne viendra nous dire qu’au Bénin il n’y a pas de bases françaises dirigées contre nous. Nous avons les preuves sous la main. Deux bases importantes. Nul ne peut le contester. Et je les mets au défi. Nous n’avons rien contre le peuple béninois. Là, nous avons un problème avec la politique des dirigeants béninois. Et nous le disons haut et fort encore. Dans cette diplomatie, nous avons décidé de dire la vérité. Il y a bel et bien deux bases françaises au Bénin, une vers Kambi et l’autre en allant vers Porga (ou je ne sais pas quelle localité ). Des pistes ont été réaménagées à plus de 3 000 mètres de long. Des avions atterrissent, des gens équipent et forment des terroristes là-bas. Nous avons des enregistrements audio, d’agents français au Bénin là-bas, qui se jouent des centres des opérations des terroristes. Ils montent les opérations avec eux, ils les aident à se soigner, ils font tout ce qu’il y a là-bas. Nous avons tous les détails sur eux. Et vous ne voulez pas qu’on le dise à notre peuple? On va le dire. S’ils ne le veulent pas, qu’ils arrêtent de se comporter ainsi. C’est simple.

Nous n’avons forcé personne à prendre son indépendance. Si vous décidez de rester dans votre situation, ne prenez pas des pays pour en faire des bases arrières, parce que ce sont vos populations qui vont en souffrir après. Et ce n’est pas une bonne politique.

Nous le disons par expérience. Le Burkina Faso a été une base arrière pour déstabiliser certains pays. Et ce n’est pas bien… »

Capitaine Ibrahim Traoré, président du Faso

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : L’armée se démarque d’une vidéo mettant en scène des présumés combattants mutilant un corps humain

Dans un communiqué ce mercredi 24 juillet 2024, l'État-Major Général des Armées burkinabè condamne se démarque des actes...

Burkina : Compte-rendu du Conseil des Ministres du Mercredi 24 Juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09...

Burkina : Le gouvernement autorise un recrutement à titre exceptionnel de 300 VDP (Conseil des ministres)

Le gouvernement burkinabè réuni en conseil des ministres ce mercredi 24 juillet 2024, a adopté un rapport autorisant...

Burkina : L’initiative présidentielle pour la production agricole et l’autosuffisance alimentaire 2024-2029 instituée

En conseil des ministres de ce mercredi 24 juillet 2024, le gouvernement burkinabè a adopté un décret au...