spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina/Santé : « Aucun pays ne peut se développer avec une jeunesse malade », (Pr. Marcial OUEDRAOGO)

C’est le vendredi 10 mai 2019, dans la capitale burkinabè que l’association Asthme et allergie  Burkina (ASALBU), en collaboration avec le ministère de la santé, a commémoré la journée mondiale de l’asthme. L’objectif assigné à la célébration de cette journée, selon Rosine KIBORA, Présidente de l’ASLBU, est de sensibiliser le public du monde entier aux précautions et aux moyens de prévenir l’asthme à l’échelle international et de dégager des perspectives lors de cette journée à atteindre pour le Burkina Faso.

« STOP à l’asthme », c’est le thème choisi pour la commémoration de cette journée au plan international. Chaque initiale du mot « STOP » a un sens dans la prévention de l’asthme au Burkina Faso et partout dans le monde entier. L’on a donc « S » pour « Surveiller les symptômes », « T » qui renvoie à « Tester son souffle », « O » pour « Observance » et « P » pour « prévenir ».

Au niveau national, à en croire Rosine Kibora, c’est la prévalence élevée de l’asthme chez les élèves qui a valu l’extension du thème de cette commémoration pour prendre en compte l’aspect scolaire, ce qui a par la suite donné : « Stop à l’asthme en milieu scolaire ». A travers ce thème, l’ASALBU vise la mise en place d’un Programme national sur l’asthme (PNA), dans le but d’améliorer le traitement de l’asthme, d’identifier le patient pour un traitement précis du niveau primaire ou secondaire en fonction des directives standards, de maximiser le nombre de personne sans asthmes, de minimiser le nombre de personnes asthmatiques pour obtenir un contrôle adéquat, d’inscrire tous les patients asthmatiques pour s’assurer que tous sont diagnostiqués et reçoivent un traitement, etc.

L’asthme est une maladie chronique des poumons causant des problèmes respiratoires qui, selon Rosine KIBORA, constitue un problème de santé public au Burkina Faso avec des conséquences directes sur les élèves. Ainsi, c’est environ 7,3% d’élèves âgés de 11 à 22 ans  qui sont touchés par l’asthme dans la ville de Ouagadougou, d’après le  Plan stratégique intégré de lutte contre les maladies non transmissibles 2016-2020, confiera madame Kibora.

C’est dans ce contexte de croissance d’asthme qu’ASALBU se positionne « afin d’unir ses efforts à ceux existants, pour contrer cette maladie », a-t-elle fait savoir, invitant de ce fait le ministère de la santé à « appuyer et accompagner » l’ASALBU dans ses différentes missions. Lesquelles missions sont d’informer et de soutenir les personnes asthmatiques ou allergiques, les parents d’enfants asthmatiques ainsi que les professionnels de santé ; de faire des plaidoyers pour la vulgarisation des médicaments (traitements de crises, traitement de fond), et pour la réduction du coût des actes médicaux ; de créer une unité pour la prise en charge efficiente et qualitative des asthmatiques comprenant une école de l’asthme et des allergies pour l’éducation thérapeutique, etc.

La présidente de l’ASALBU, consciente de l’incurabilité de ce mal à ce jour, indique « qu’il existe des moyens de prises en charges », mais l’insuffisance des moyens de prises en charge des patients reste aujourd’hui la cause de « la plupart des décès constatés ». « On peut maîtriser l’asthme avec des médicaments, on peut réduire la gravité en évitant ce qui le déclenche et en assurant une bonne prise en charge qui permet de donner au patient asthmatique une bonne qualité de vie », a-t-elle révélé.

Le représentant du ministre de la santé, le Professeur Martial Ouédraogo, chef de service pneumonie au CHU-Yalgado Ouédraogo, pour qui « aucun pays ne peut se développer avec une jeunesse malade », a promis le soutien indéfectible du ministère de la santé à l’ASALBU, pour l’atteinte de ses différentes missions dans la lutte contre cette maladie qui freine l’élan de la jeunesse sur tous les plans.

Elisée TAO (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img