spot_img
vendredi 7 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : Plus d’une centaine de personnes claquent la porte à l’ex parti au pouvoir

C’est un véritable coup dur pour le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti renversé par le coup d’État de janvier 2022. Plus d’une centaine de membres, dont des anciens ministres, ont rendu mercredi, de façon collective, leur démission du parti du Soleil levant. Cette d’émission intervient quelques mois seulement après les premières saignées qu’a connues le parti de Roch Marc Christian Kaboré.

Plus rien ne va entre le président du MPP, Alassane Bala Sakandé, et des militants de son parti. Il lui est reproché de mettre sous le boisseau, l’organisation du congrès du parti qui permettra le renouvellement des instances.

Une source auprès des démissionnaires a confié à Minute.bf que le congrès devrait se tenir en septembre. Mais l’actuel président du parti tient à ce que ce congrès se tienne en mars 2023.

Parmi les démissionnaires, figurent des hauts cadres du parti comme l’ancien ministre des affaires étrangères Alpha Barry, celui de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo ou encore l’ancien député Lassina Ouattara.

D’autres démissions, selon les informations obtenues par Minute.bf, sont attendues dans les jours a venir.

Où vont-ils déposer leurs valises ? Ou, vont-ils créer un parti comme l’ont fait les premiers démissionnaires du même parti, dont l’ancien député Abdoulaye Mossé, qui a, avec des demissionnaires de son parti et d’autres partis politiques, créé le Parti Panafricain pour le Salut (PPS).

Consulter la liste des démissionnaires dans le fichier ci-après :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img
error: Le contenu est protégé !!