spot_img
jeudi 18 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina/MATDS : Le Ministre Émile Zerbo enjoint aux Chefs de circonscription administrative à regagner « sans délai » leur ressort territorial

Le ministre de l’administration territoriale, de la Décentralisation et de la sécurité (MATDS), Émile Zerbo, a enjoint ce mardi 23 janvier 2024, les gouverneurs de région à prendre toutes les mesures appropriées pour le retour effectif et sans délai des Chefs de circonscription administrative (CCA) dans leur ressort territorial. C’était au cours d’une rencontre dont la cérémonie d’ouverture est intervenue ce matin à Ouagadougou.

Le ministre Émile Zerbo, a relevé qu’à ce jour 85 Chefs de circonscription administrative ne résident toujours pas de façon permanente dans leur circonscription et cela, en dépit de l’amélioration de la situation sécuritaire dans ces zones. Déplorant cet état de fait, il a engagé les gouverneurs à la prise de mesures appropriées pour le retour « effectif et sans délai » des CCA dans leur ressort territorial, et ce, en collaboration avec les responsables des Forces de Defense Sécurité (FDS).

Il a aussi invité ces dernières à intégrer dans leur mission la dimension de protection et de sécurisation du chef de circonscription administrative. « Dans toutes les circonscriptions administratives où il y a un détachement ou une unité de force combattante, les CCA doivent y résider », a-t-il martelé.

Les gouverneurs ont été invités à prendre des mesures appropriées pour le retour des CCA dans leur ressort territorial

Pour le MATDS, la réinstallation des populations dans leur localité respective doit s’opérer sous la conduite du CCA dont la présence, selon lui, rassure non seulement les populations, mais également les autres acteurs.

Mieux, il a relevé que dans le contexte actuel, il revient au CCA d’assurer l’organisation des populations par la prise et la mise en œuvre de mesures d’urgence qui s’imposent et de rendre régulièrement compte de l’état d’esprit des populations. « Sans demander d’aller là où les conditions sécuritaires ne le permettent pas, il reste pertinent qu’il ne faudrait pas attendre que les populations réclament le CCA à coup de manifestations avant d’agir », a-t-il fustigé.

Au cours de cette rencontre, le chef du département de l’administration territoriale a également dénoncé la persistance de dysfonctionnements au sein de l’administration, notamment l’exécution hors délai de certaines instructions. « Parlant du fonctionnement de l’administration, je ne saurai passer sous silence l’exécution hors délai de certaines instructions données le plus souvent par Télégramme Officiel ou tout autre canal officiel. Certaines instructions sont restées sans suite. Cela traduit un certain relâchement qu’il faut impérativement corriger car les difficultés auxquelles vous faites face ne doivent pas entamer l’accomplissement de vos devoirs », a-t-il regretté, invitant les agents du MATDS à corriger ces insuffisances pour s’investir en cohérence avec les orientations du Chef de l’État.

Prenant la parole, les gouverneurs de région ont salué l’initiative de cette rencontre. Par la voix de leur porte-parole, Issouf Ouédraogo, Gouverneur de la région du Nord, ils ont dit avoir pris note des instructions du ministre. Ils ont cependant relevé que la situation sécuritaire dans certaines zones ne facilite pas l’action administrative. Pour leur porte-parole, cette rencontre vient à point nommé en ce sens qu’elle permettra d’exposer les difficultés et de chercher des solutionnnements.

Issouf Ouédraogo, Porte-parole du mois des Gouverneurs, Gouverneur de la région du Nord

« On va exposer les situations au ministre et puis voir ce qu’il y a lieu de faire. Il y a des endroits où c’est faisable, mais il y a des endroits aussi où c’est difficile par exemple à Titao. Pour arriver, il faut passer par les airs. Alors que pour aller par les airs , c’est l’armée seule qui en a les moyens. On va voir la faisabilité et puis voir ce qui peut être fait », a déclaré le Gouverneur de la région du Nord.

Il a aussi ajouté que cette rencontre permettra de prendre des mesures pour une synergie d’actions entre les différents acteurs. « Sur le terrain, il y a souvent des incompréhensions qui font que les chefs de circonscription administrative, les hauts commissaires, les Gouverneurs, les préfets que nous sommes ont des difficultés de collaboration avec les Forces de Defense et de Sécurité, surtout les responsables. Donc je pense que cette rencontre va mieux cadrer les orientations et les instructions. Et là, arrivé sur le terrain, chacun saura quel rôle jouer pour qu’ensemble on puisse accomplir la mission », a-t-il laissé entendre.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img