samedi 13 juillet 2024
spot_img

Burkina : Les membres de la Commission consultative du Travail installés

La première session ordinaire de la Commission consultative du Travail (CCT) de l’an, s’est ouverte dans la matinée de ce jeudi 20 juin 2024, à Ouagadougou. Cette session a vu l’installation des nouveaux membres de la Commission consultative du Travail (CCT).

Ils sont 24 personnes dont 12 représentants des Organisations syndicales et 12 représentants des employeurs, à avoir été installés ce jeudi comme membres de la CCT. Sur une durée de trois ans, ils auront pour principale mission d’émettre des avis motivés sur toutes les questions relatives au travail, à la main d’œuvre et à la sécurité sociale. Mais avant, ils devront être formés à leur rôle, et informés sur le fonctionnement des cadres de dialogue social afin de mener à bien leurs missions. C’est ce à quoi va s’atteler la présente session ordinaire de la CCT, selon le Directeur général du Travail, Roland Sawadogo.

Les officiels avec au centre, le Secrétaire général du Ministère en charge du Travail et de la Protection sociale, Hamidou Sawadogo

A l’en croire, ces nouveaux membres auront pour missions d’analyser de manière froide les défis actuels auxquels est confronté le monde du travail, et donner des avis éclairés qui puissent orienter l’autorité dans la prise des décisions. Cette première session permettra donc, dit-il, de leur fournir tous les outils nécessaires pour mener à bien la mission qui leur a été confiée.

« Le monde du travail est aujourd’hui confronté à d’énormes défis. Nous attendons de cette commission qu’elle puisse jouer son rôle conformément à ce que leurs prédécesseurs ont fait. C’est vraiment de prendre connaissance des textes et de donner des avis éclairés non seulement pour le bien-être des travailleurs mais également pour les entreprises. Nous attendons d’eux qu’ils puissent donner des avis sans partie pris afin d’éclairer les autorités dans les prises de décisions », a déclaré M. Sawadogo. Il a ajouté que plusieurs communications sont inscrites à l’ordre du jour de cette session.

Roland Sawadogo, Directeur général du Travail

Représentant le Ministre en charge du travail et de la Protection sociale, le Secrétaire général du ministère, Hamidou Sawadogo, s’est réjoui de la tenue de la présente session ordinaire. Il a félicité l’équipe sortante pour leurs avis bien éclairés qui ont permis l’adoption de plusieurs textes dont l’avant-projet de loi portant code du travail, le décret fixant les salaires minima interprofessionnels garantis (SMIG) et bien d’autres.

Pour M. Sawadogo, à l’image des autres cadres de dialogue social, la CCT doit contribuer à la consolidation du dialogue social au Burkina Faso. « Ainsi, je vous encourage à utiliser ce cadre afin de créer et de garder un climat de travail sain, propice à tout développement. C’est l’occasion pour chacun de vous de prendre connaissance et de vous familiariser avec les missions qui seront désormais les vôtres durant les trois (03) années à venir », s’est-il adressé aux nouveaux membres. Il dit fonder l’espoir que leurs avis permettront d’influencer positivement le monde du travail au Burkina Faso.

Quelques participants à la session

Pour rappel, la Commission consultative du travail (CCT) est un organe consultatif institué aux
termes de l’article 405 du code du travail, composé en nombre égal de représentants d’employeurs et de travailleurs. Elle est chargée d’émettre des avis motivés sur toutes les questions relatives au travail, à la main d’œuvre et à la sécurité sociale, outre les cas où son avis est obligatoirement requis en vertu du code du travail.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : Le « merci » de Me Guy Hervé Kam à ceux qui ont milité pour sa libération

Après sa libération, Me Guy Hervé Kam est reconnaissant envers ceux qui lui ont témoigné leur solidarité pendant...

Culture et tourisme : Les membres du comité de suivi des recommandations des Rencontres Administration-secteur privé installés

Le ministre d'État en charge de la culture et du tourisme, Rimtalba Jean-Emmanuel Ouédraogo, a procédé ce vendredi...

Coopération : La France dément l’existence de bases militaires françaises au Bénin

L'état-major général des armées françaises a démenti formellement, le jeudi 11 juillet 2024, l'existence de bases militaires françaises...

Coopération : L’AES regrette « les jugements de valeur à géométrie variable » de l’Union africaine

Ceci est une déclaration de l'Alliance des États du Sahel (AES) à l'adresse de l'Union africaine. Lisez plutôt...