spot_img
mercredi 28 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : Le taux de prévalence du VIH-SIDA se situe à 0,6% au plan national

En marge de la célébration de la 35e Journée mondiale de lutte contre le Sida (JMS), le Secrétariat permanent du Conseil national de Lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST) a fait l’état des lieux de la maladie au Burkina Faso. C’était au cours d’une conférence de presse ce mercredi 29 novembre 2023 à Ouagadougou.

Le monde entier célèbre chaque 1er décembre, la Journée mondiale de lutte contre le Sida (JMS). En effet, tous les ans, l’ONUSIDA donne des orientations à la réponse au Virus de l’immunodéficience humaine (VIH) en choisissant un thème qui s’adapte à l’environnement mondial, en lien avec son évolution. Le thème mondial pour la JMS 2023 est : « Confier le leadership aux communautés ». Cependant, au plan national, le thème retenu est : « Renforcer le leadership des communautés pour mettre fin au Sida ».

Dr Seydou Ouattara, SP/CNLS-IST

Selon le Secrétaire permanent du Conseil national de Lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST), Dr. Seydou Ouattara, le choix de ce thème vise à impliquer davantage encore les populations dans la lutte contre la maladie. À l’en croire, c’est une occasion de « renouveler le plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers pour plus d’engagement en faveur de la lutte contre le VIH, le Sida et les IST, avec un accent sur le dépistage qui reste le seul moyen pour permettre à chaque citoyen de connaître son statut sérologique pour sa propre gouverne, la sensibilisation des jeunes sur les comportements à risque de contamination à VIH, la mobilisation des populations rurales ».

Des résultats encourageants dans la lutte contre le VIH-SIDA

Toujours, selon le Dr Ouattara, l’objectif de l’ONUSIDA auquel les différents pays ont souscrit, c’est de pouvoir mettre fin au Sida à l’horizon 2030. Au Burkina Faso les efforts du gouvernement à travers l’ensemble de ses structures commises à la lutte contre le Sida ont permis d’avoir des résultats significatifs. « Au niveau national, selon le rapport de l’ONUSIDA, la prévalence du VIH se situe à 0,6% dans la population générale de 15-49 ans. Le nombre de personnes infectées est estimé à 97 000 dont 56 000 femmes et 10 000 enfants. Les nouvelles infections estimées à 1 900 et les décès au VIH à 2 600 », a-t-il fait savoir. Cependant, a-t-il souligné que 43% des enfants au plan mondial n’ont toujours pas accès au traitement. En Afrique subsaharienne, les femmes et les filles (tous âges confondus) représentent 63% des nouvelles infections, a-t-il poursuivi.

Une vue des participants à la conférence de presse

Enfin, le SP du SP/CNLS-IST a fait remarquer que la JMS 2023 « témoigne une fois de plus, le leadership au plus haut sommet de l’État en faveur de la lutte contre le VIH, le Sida et les IST ainsi que l’engagement des acteurs nationaux et des partenaires techniques et financiers ».

Pour information, cette journée habituellement célébrée chaque 1er décembre sera célébrée le 02 décembre, en raison de l’adresse du premier ministre à l’assemblée législative de transition (ALT) prévue le 1er décembre. Cette célébration sera placée sous la présidence du Chef de l’État qui est d’ailleurs le Président du SP/CNLS-IST.

Jean-François SOME (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img