spot_img
mardi 25 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : Le Groupe Savane Médias dévoile des monuments à l’effigie des personnages historiques du pays

Le Président Directeur général (PDG) du groupe Savane Médias, Boubakar Zida dit Sidnaaba, promoteur de l’Espace culturel des Nouvelles idées (ENI), a dévoilé, ce dimanche 19 mai 2024, à Ouagadougou, un ensemble de monuments réalisés à l’image des personnages historiques du Burkina Faso. La cérémonie a connu la présence du ministre en charge de la Fonction publique, Bassolma Bazié.

Ce sont huit monuments conçus à l’effigie de personnages ayant marqué l’histoire du Burkina Faso, qui ont été dévoilés ce dimanche à l’espace des Nouvelles idées, sis au quartier Tengandogo de Ouagadougou. Dans la rangée desdits monuments, on peut apercevoir la princesse Yennenga perchée sur son mythique cheval, la lance au point.

Buste du Mogho Naaba Boukary Koutou dit Wobgo

Elle est suivie du Mogho Naaba Boukary Koutou dit Wobgo qui est lui aussi suivi par l’actuel Mogho Naaba Baongho. Vient ensuite le Tenkodogo naaba Tigré, Naaba Sonré, Bado Simandari, Naaba Kiiba du Yatenga et la princesse Guimbi Ouattara.

A coté de ces monuments, l’espace des Nouvelles idées a également dévoilé une exposition photographique présentant les 12 Chef d’État qui se sont succédé à la tête du Burkina Faso, de Daniel Ouezzin Coulibaly au Capitaine Ibrahim Traoré.

Une vue des monuments

Selon le promoteur de cet espace, Boubakar Zida dit Sidnaaba, l’idée de ces réalisations est née du constat de la quasi-inexistence de monuments dédiés auxquels grandes figures de l’histoire du Burkina Faso. Ces monuments permettront, de son avis, d’enseigner à la génération actuelle l’histoire du Burkina Faso et des hommes qui l’ont faite.

« Ces œuvres que nous venons de dévoiler, c’est ma modeste contribution pour la culture burkinabè. Nous avons passé plusieurs décennies à enseigner l’histoire d’autrui à nos enfants. Je crois qu’il est maintenant temps que nous enseignons notre propre histoire à nos enfants. Vous avez vu qu’après la princesse Yennenga, le monument qui suit est celui du Naaba Wobgo, qui a quitté le palais royal en pleine nuit pour son repli tactique. Naaba Wobgo est immortel. Son nom est toujours vivant dans la mémoire des ancêtres. Nous avons érigé son monument sur cette voie parce que c’est cette voie qu’il a empruntée pour aller à Ponsem-tenga. La plupart des enfants connaissent qui est Napoléon, mais pas Naaba Wobgo. C’est ce qui nous a poussé à ériger ces monuments pour que nos enfants sachent d’où nous venons », a-t-il déclaré.

Boubakar Zida dit Sidnaaba, Promoteur de l’Espace

Le ministre en charge de la Fonction Publique, Bassolma Bazié, a, pour sa part, salué cette initiative du PDG du groupe Savane Médias qui vient, selon lui, honorer les personnages qui ont mené de rudes batailles pour la survie du Burkina Faso. Pour lui, seule une appropriation de la culture burkinabè permettra au pays d’enclencher sa marche vers le développement.

C’est pourquoi, dit-il, les autorités actuelles de la transition en ont fait leur cheval de bataille. « C’est un acte qui s’inscrit dans le sens de l’orientation actuelle des autorités du pays qui est d’abord de s’approprier notre propre histoire. Comme on le dit, tout enfant qui ne sait pas d’où il vient, ce serait difficile pour lui de savoir où il part. Je pense donc que c’est une pierre assez grosse qu’il ( Boubakar Zida dit Sidnaaba) a donnée en terme de contribution à la construction de notre mémoire », a salué Bassolma Bazié.

Bassolma Bazié, Ministre en charge de la Fonction Publique

Il a ajouté être d’autant plus fier que cette action se tient dans la semaine où est célébrée la journée des Coutumes et traditions.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img