spot_img
dimanche 25 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina: La Statue de Sankara récouverte pour être finalisée dans 2 mois

En conférence de presse ce lundi 4 mars 2019, le Comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) a indiqué que la statue du président Thomas Sankara dévoilée le 2 mars dernier et qui ne reflétait pas les traits de ressemblance du père de la révolution sera achevée dans un délai maximum de deux mois. L’œuvre finale reflètera naturellement et fidèlement, le visage, les traits du héros que nous aimons et admirons tous, a dit Luc Damiba, Secrétaire général du CIM-TS.

« Le comité mémorial Thomas Sankara présente ses excuses pour les insuffisances constatées à l’endroit de tous ceux qui sont choqués par le manque de ressemblance de la statue avec les traits du président Thomas Sankara. Nous demandons pardon au président du Faso, nous demandons pardon au parrain, Jerry Rawlings, nous demandons pardon aux parents des victimes, nous demandons pardon aux populations du Burkina, d’Afrique et du monde », a soutenu Luc Damiba dès sa prise de parole, précisant que la statue du président Sankara est « une commande publique qui date avant le début du projet du mémorial Thomas Sankara ».

      Les conférenciers face à la presse

Cette statue était prévue pour être installée dans un carrefour important de la ville de Ouagadougou. C’est par la suite, a-t-il confié, que le comité a noué un partenariat avec le ministère de la culture pour que la statue puisse être le premier signe visible au niveau du site du mémorial Thomas Sankara. « Nous sommes très conscients qu’une partie importante de la statue ne ressemble pas à notre héros. Mais nous rappelons à l’opinion qu’il s’agit d’une œuvre provisoire. Raison pour laquelle la statue a été recouverte depuis le 3 mars, ce jusqu’à sa finition », a-t-il expliqué.
A l’entendre, c’était dans le souci de faire coïncider l’ouverture du site du mémorial et l’hommage du président Thomas Sankara avec la commémoration du cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) auquel le père de la révolution burkinabè « a insufflé une dynamique populaire et planétaire », que la statue a été provisoirement dévoilée le 2 mars dernier. « L’œuvre finale reflètera naturellement et fidèlement, le visage, les traits du héros que nous aimons et admirons tous », a rassuré M. Damiba.
Nathalie Yamb, représentante du président Jerry Rawlings à la conférence de presse a aussi rassuré que « l’œuvre finale reflètera fidèlement la vision de Thomas Sankara que nous connaissons tous ».
Le président Jerry Rawlings qui a pris la conférence en cours dit avoir lui aussi été « peiné » de constater que la statue ne reflète pas Thomas Sankara. « J’ai été peiné de constater que ce ne soit pas plus ressemblant à ce stade. Mais cela sera corrigé et achevé à l’entière satisfaction de tout le monde et de moi-même », a-t-il soutenu.

Les souscriptions pour le mémorial Thomas Sankara

Le CIM-TS a rappelé que les souscriptions populaires sont rouvertes à partir de ce 4 mars et que toutes les contributions sont encore attendues sur les différentes plateformes de payement sécurisé. Au stade actuel, trois types de ressources seront mobilisés dans le cadre de la construction du mémorial Thomas Sankara. Il s’agira des promesses en nature évaluées à environ un milliard en termes d’agrégats, des dons en espèce estimés à 30 millions de FCFA et enfin les engagements pris par certaines personnes dans la construction de ce mémorial. Après la critique de la statue sur les réseaux sociaux, Nathalie Yamb a appelé le peuple burkinabè à s’impliquer concrètement dans cette œuvre qui traversera les temps. « Nous allons prendre l’entière responsabilité à partir de maintenant pour nous assurer que l’œuvre finale reflète pour tous, quel que soit l’angle où vous vous trouvez, que vous reconnaissiez Thomas Sankara (…). Le projet du mémorial Thomas Sankara sera dans son ensemble à la dimension de l’homme », a-t-elle soutenu.
Les prochaines étapes dans la procédure de la construction du mémorial sont la finalisation des travaux de correction de la statue dans un délai maximum de deux mois, la finalisation de l’œuvre architecturale par séquence de la construction des infrastructures sous forme modulaire, le lancement d’un appel d’offre international pour le choix de l’entrepreneur pour la construction du mémorial.
Armand Kinda

Pour minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img