spot_img
dimanche 3 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : La BAD lève un fonds de 114 milliards de FCFA au profit des secteurs agrosylvopastoral, eau et assainissement

Changement climatique, crise sécuritaire et humanitaire, guerre en Ukraine, voici entre autres fléaux qui ont fragilisé le climat socio-économique du Burkina Faso. Pour réparer ce climat de fragilité, le pays peut toujours compter sur certains partenaires financiers comme le Banque Africaine de développement (BAD). L’institution  vient de lever un fonds de 114 milliards de FCFA pour le gouvernement, le lundi 27 février 2023.

Ces fonds ont été officiellement réceptionnés par le ministre en charge des finances, Aboubacar Nacanabo et en présence de ses collègues de l’eau et assainissement, Augustin Kaboré, de l’agriculture, Denis Ouédraogo et du ministre délégué des ressources animales, Amadou Dicko. Ils devront servir à booster 06 projets dans les domaines agro-sylvo-pastoral, eau et assainissement dans toutes les régions du pays pour une période de 05 ans.

« Cette cérémonie de signature des accords de financement est le couronnement d’un long processus de dialogue et de concertation entre les acteurs du secteur. Elle constitue un réel motif de satisfaction car les financements mobilisés vont contribuer à renforcer les efforts déjà déployés par le gouvernement dans la mise en œuvre des initiatives de renforcement des moyens d’existence des populations rurales », a commenté le ministre Denis Ouédraogo de l’agriculture et par ailleurs « grand bénéficiaire » dans la répartition de cette cagnotte.

Denis Ouédraogo, ministre en charge de l’agriculture

Ce financement de la BAD doit aussi contribuer à l’amelioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et l’augmentation des revenus des populations, selon les résultats attendus.

Pour le donateur, c’est un acte ordinaire à l’endroit d’un pays en difficulté pour qu’il puisse relever les défis. « Ce sont des financements qui s’inscrivent dans le cadre de l’appui au plan d’action et initiatives de développement et qui ciblent  deux secteurs importants pour permettre de faire face aux défis du pays », a expliqué Daniel Ndoye, représentant pays de la BAD.

Daniel Ndoye, représentant pays de la BAD

« Le Gouvernement est conscient des enjeux et fera tout pour que l’utilisation de ces ressources soit le plus optimal possible », a rassuré pour sa part le ministre en charge de l’économie, Aboubakar Nacanabo.

Cet accord de financement, selon le gouvernement, est aussi une démonstration « des bonnes qualités de coopération » entre la BAD et le Burkina Faso.

Mouni Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img