spot_img
mercredi 28 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina/Effort de guerre : Des Résidents de la Cité Saaba A’S2 offrent du matériels de près d’1,5 million de F CFA 

L’Association des Résidents solidaires de la Cité Saaba A’S2 n’est pas restée insensible à l’appel à l’effort de guerre lancé par chef de l’Etat. Ce jeudi 07 décembre 2023, elle a remis divers équipements militaires et de protections de près d’1,5 million de F CFA au ministre d’État, Bassolma Bazié, pour soutenir les forces combattantes engagées au front.

90 paires de rangers, 50 pull-overs, 100 kits de répulsifs anti-moustiques et 100 cagoules, d’une valeur de 1 404 105 F CFA, c’est la contribution de l’Association des Résidents solidaires de la Cité Saaba A’S2 à l’effort de guerre. C’est une manière, disent les donateurs, de témoigner leur solidarité, leur soutien aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et aux Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) engagés au front pour la reconquête du territoire national.

Le ministre Bassolma Bazié échangeant avec l’Association des Résidents solidaires de la Cité Saaba A’S2

En effet, a expliqué le Secrétaire générale de l’association, Madi Sawadogo, tout est parti d’une photo publiée le 13 novembre dernier par le ministre d’État, Bassolma Bazié, lui montrant « encadré par des VDP déchaussés ».

Partant de cette image illustrative « des difficultés » dans lesquels les forces combattantes se battent au front, l’association, dont la guerre a arraché à l’affection de ses membres, les gendarmes Thierry Kaboré et Bapahandi Thiombiano dans l’attaque d’Inata, a décidé de leur rendre hommage en lançant une collecte de fonds pour leur témoigner sa solidarité et son soutien aux forces engagées au front. Et c’est en seulement deux semaines, s’est satisfait, Madi Sawadogo, qu’ils ont pu mobiliser près d’1,5 million de F CFA qu’ils ont converti en équipement. 

Madi Sawadogo, SG de l’association expliquant comment l’initiative est née

Et parmi les contributeurs, M. Sawadogo a fait savoir qu’un « élève déplacé interne en classe de seconde a contribué à hauteur de 500 F CFA » parce que justement « il voit ce que les VDP font sur le terrain ». 

Sur tous ces témoignages, le ministre Bassolma Bazié n’a pas caché sa « satisfaction ». Pour lui, ce geste est une invite qu’ils lancent à l’ensemble des autorités pour dire que la situation exige qu’au-delà du fait qu’elles doivent travailler dans les bureaux, elles doivent aussi être sur le terrain. Cela, parce que c’est sa photo avec les VDP qui a inspiré l’association. 

Le ministre Bassolma Bazié exhibant un échantillon de cagoules et de pull-overs

Mieux, à travers les résidents de la Cité Saaba A’S2, le ministre s’est réjoui : « le peuple burkinabè est à saluer, toutes les couches socioprofessionnelles, les travailleurs du privé ou du publics sont à saluer. Ils font des efforts énormes ». 

Eu égard aux défis à relever, Bassolma Bazié a déclaré : « probablement, pour nous en sortir très rapidement et finir avec cette crise sécuritaire, il se pourrait qu’il y ait d’autres sacrifices qui seraient demandés à ces populations ». Mais, pense-t-il, « cela en vaut le prix ». Parce que, explique-t-il : « quand on voit ce qui s’est passé à Djibo, si nos FDS et les VDP ont pu tenir, c’est grâce notamment à l’intensité du feu. Cette intensité du feu, on en a davantage besoin. Pour faire déverser l’intensité du feu, il faut être aussi dans un accoutrement qui peut aller avec le terrain. C’est ce geste qu’ils ont fait ce soir, en nous donnant des centaines de chaussures, des pull-overs et d’autres moyens de protection à l’endroit des VDP qu’ils ont pu voir sur la photo »

Remerciant l’Association des Résidents Solidaires de la Cité Saaba A’S2, le ministre d’État a rassuré qu’outre ce mot public qu’il a émis ce soir par rapport à leur geste, les conditions seront créées « avec le Gouverneur de la région d’où la photo (avec les VDP) vient pour faire encore une remise en public afin que la conscience du peuple burkinabè soit interpellée, la conscience du monde entier soient davantage interpellée pour dire que c’est à travers la solidarité entre fils et filles de ce pays-là que nous allons nous en sortir ». « Main dans la main avec la solidarité, nous allons nous en sortir », est-il convaincu. 

Photo de famille entre le ministre Bassolma Bazié et l’Association des Résidents solidaires de la Cité Saaba A’S2

C’est également ce message que les donateurs ont lancé aux Burkinabè. « Notre pays est en guerre (…) Je pense qu’à un certain moment, il faut comprendre que le pays est réellement assailli et qu’il faille travailler à se mettre ensemble, laisser les divergences de côté et se mettre ensemble pour sauver l’essentiel », a terminé le SG de l’Association des Résidents solidaires de la Cité Saaba A’S2.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img