spot_img
lundi 17 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina: Des filles scolaires consomment la drogue (Oskimo)

L’artiste Oskimo lutte contre la consommation de drogue au Burkina depuis plus de 10 ans à travers la « caravane Oskimo tour ». Une caravane pilotée par l’Initiative Culturelle pour la Santé et le Développement (ICSD). Les membres de l’initiative dont l’artiste lui-même onqQt tenu une conférence de presse ce 26 février 2021 au Centre de presse Norbert Zongo à Ouagadougou afin de parler de la 14ème édition de la caravane Oskimo Tour en perspective.

« La caravane Oskimo Tour est un tremplin pour éradiquer le phénomène de la consommation de la drogue en milieu scolaire et l’insécurité routière par le biais de la sensibilisation dans les treize régions du Burkina ». C’est ce qu’a laissé entendre le promoteur Oskimo.

La 14e édition de la caravane se tiendra du 2 avril au 30 mai 2021. Elle est placée sous le thème : « Lutte contre la drogue et l’insécurité routière au Burrkina Faso : quel engagement des jeunes pour la paix et la réconciliation ? »

« Oskimo tour » compte mener pour la 14ème édition une sensibilisation dans des villes du Burkina Faso. Déjà, « nous sommes heureux de dire aujourd’hui qu’à travers nos sensibilisations, plusieurs jeunes ont arrêté de consommer la drogue », se réjouit Oskimo.

Cependant, Fernand Ouédraogo, Secrétaire général de l’initiative culturelle pour la santé et le développement (ICSD) a relevé un fait qu’il juge singulier et de plus en plus prolifique au Burkina. Il s’agit de la consommation de la drogue par les jeunes filles en milieu scolaire. « Cela fait plus de dix ans que la caravane Oskimo Tour est dans la lutte contre la drogue. Mais à partir de 2019 nous avons constaté un phénomène de plus en plus prolifique. Il s’agit de la consommation de la drogue et des stupéfiants des filles en milieu scolaire », déplore Fernand Ouédraogo.

« Nous avons constaté ce désastre à travers une petite caravane que nous avons menée sur dix grands Lycées et collèges de la ville de Ouagadougou », poursuit le Secrétaire général de l’ICSD. À l’en croire, plusieurs d’entre elles sont venues vers l’ICSD pour solliciter de l’aide afin de sortir sous l’emprise de la drogue.

De la lecture de Oskimo, plusieurs raisons expliquent le fait qu’il y ait de plus en plus de filles consommatrices de drogue d’une manière générale. « Les filles qui tombent dans la drogue n’y vont pas de leur propre chef. C’est très souvent leur copin qui en consomme qui finit par les entraîner là-dedans. Certaines d’entre elles rentrent aussi dans la consommation de la drogue par fantasme », atteste Oskimo. « La psychologie des filles étant ce qu’elle est, une fille qui commence la drogue peut à elle seule enrôler plus d’une quinzaine de filles », étaye davantage Oskimo.

Il explique à l’opinion que la consommation de drogue par les filles au Burkina est une réalité, exhortant les autorités à plus d’actions contre la consommation de la drogue d’une manière générale au Burkina.

Pour l’heure, les localités concernées par la 14ème édition de la tournée de sensibilisation contre la consommation de la drogue en milieu scolaire « Oskimo Tour » sont Dédougou, Ouessa, Manga, Ouagadougou, Fada N’Gourma, Koupéla, Banfora, Bobo-Dioulasso, Ouahigouya, Boussé, Kaya, Tenkodogo.

Hamadou Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img