spot_img
mardi 16 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : De retour du front, Issiaka Ouedraogo donne des nouvelles d’Ablassé Ouédraogo et Daouda Diallo

Issiaka Ouedraogo, le Président du Conseil d’Information et de Suivi des Actions du Gouvernement (CISAG) a donné des nouvelles de Dr Ablassé Ouédraogo, Président de Le Faso Autrement et de Dr Daouda Diallo, Coordonnateur du Collectif contre l’Impunité et la Stigmatisation des Communautés (CISC) actuellement au front suite à des ordres de réquisition. Au cours d’une conférence de presse, ce jeudi 29 février 2024 à Ouagadougou, celui-là même qui avait été réquisitionné en avril 2023, a notamment expliqué les circonstances dans lesquelles Dr Ouédraogo et Dr Diallo ont apparu dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux.

« Les images que vous avez vues, il n’y a aucune falsification », a tenu à clarifier Issiaka Ouédraogo avant d’expliquer : « j’ai été au front. J’ai été avec Ablassé Ouédraogo. Nous avons fait des manœuvres ensemble avec Daouda Diallo. M. Diallo, en plus d’être un combattant sur le terrain, est encore médecin là-bas (au front, ndlr). Il est chargé, il le fait de manière volontaire, de soigner les personnes malades et les personnes blessées sur le terrain. Il le fait avec amour et fierté. Ça, je puis vous l’assurer. »

Parlant de Dr Ablassé Ouédraogo, depuis que son parti, Le Faso autrement avait signalé qu’il n’avait plus de ses nouvelles, sa première apparition fut dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux. Dans la vidéo, on pouvait voir le septuagénaire en tenue militaire burkinabè, arme en main aux côtés du conférencier lui-même et de Dr Daouda Diallo lui aussi réquisitionné bien avant. Les trois dans la vidéo faisait une sorte d’entraînement en déplacement.

Sur ladite vidéo, le président du CISAG a apporté des clarifications. Il a notamment dit en être l’initiateur, soulignant qu’il n’a été mandaté par personne, même pas les militaires.

Issiaka Ouedraogo donnant des nouvelles de Ablassé Ouédraogo et de Daouda Diallo

« On a envoyé la vidéo pour taire certaines personnes qui disaient que les photos ont été truquées. Vous avez vu Dr Ablassé Ouédraogo ? Il n’a mal nulle part. Les gens ont dit au début, il est malade, voilà pourquoi il s’agenouille pour faire les tirs. Ablassé Ouédraogo à son âge pourrait avoir les mêmes commodités que moi ? Soyons sérieux ! », a d’emblée justifié le Président du CISAG sur la vidéo.

Il a ensuite signifié : « la vidéo, c’est moi qui ai demandé si on pourrait avoir des images. C’est avec nos consentements à tous. Personne ne nous a forcés à faire des vidéos ou des photos. C’est mon appareil à moi que j’ai remis pour faire la vidéo. Si vous avez remarqué, il y a une partie où Dr Ablassé m’a demandé en mooré qu’on n’a qu’à partir, parce qu’on était en train de marcher et on faisait face à celui qui faisait la vidéo. Il nous a dit, vous faites demi-tour. Personne ne nous a imposé quoique ce soit. La vidéo qui a tourné n’est pas de l’imagination ».

« C’est moi qui aie été sur le terrain. J’ai fait les manœuvres avec M. Diallo et Dr Ouedraogo. C’est moi qui aie publié sur ma page Facebook pour dire que j’étais au front avec Dr Ablassé Ouédraogo et Dr Diallo. Il ne faut pas que les gens pensent que j’ai été envoyé par les militaires pour aller faire des simulations. Je ne joue pas à ce jeu », a insisté M. Ouédraogo.

En outre, sur l’état d’esprit du Président de Le Faso Autrement et du Coordonnateur du CISC, M. Ouédraogo a confié : « j’étais très content d’être avec eux, parce que nous sommes sur la même longueur d’onde. Nous sommes tous unanimes que nous devons tous œuvrer à ce qu’il y ait la sécurité. C’est la volonté et les vœux de Dr Ablassé Ouédraogo. C’est la volonté et les vœux de Dr Diallo. C’est également ma volonté et mes vœux ».

Enfin, « chacun peut faire son commentaire », a-t-il lâché sur les interprétations que les gens en font de la vidéo, avant de conclure en rassurant : « soyez sûrs d’une chose : bientôt, que ce soit Dr Ablassé Ouédraogo ou Dr Diallo, ils viendront nous rejoindre ici, s’il plaît à Dieu ».

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

  1. En quoi cette mobilisation d’un septuagénaire pourrait contribuer à la reconquérir notre pays ? Seuls les régimes propagandistes ont peur des contradictions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img