spot_img
vendredi 7 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Affaire charbon fin: les sociétés Essakane, Bolloré et 12 personnes physiques poursuivies

La société minière IAMGOLD Essakane et le groupe de transport et logistique Bolloré et des personnes physiques sont poursuivis par la justice burkinabè pour « usage de faux en matière de commercialisation de l’or… ».
En conférence de presse ce mardi 6 août 2019, le Procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou, Laurent Poda, a apporté des éléments d’information sur le dossier Charbon fin.

« A ce jour, deux personnes morales à savoir la société Iamgold Essakane SA et la société Bolloré transport et logistique SA Burkina Faso, 12 personnes physiques du BUMIGEB et du ministère des Mines…, sont poursuivies pour des infractions de faux en écriture privée de commerce, d’usage de faux en écriture privée de commerce, d’exportation illégale de déchets dangereux, de fraude en matière de commercialisation de l’or et des autres substances précieuses, de blanchiment de capitaux », a informé le procureur général près la Cour d’appel de Ouagadougou, Laurent Poda.
Selon le procureur général, pour cette affaire de charbon fin de la société IAMGOLD Essakane, il ressort qu’il y a eu 41 auditions.

Il y a donc bel et bien eu fraude dans cette affaire, et les mis en cause sont cités à comparaître demain 7 août 2019 au tribunal de grande instance (TTI) de Ouagadougou.

Quant au ministre des Mines, Oumarou Idani, dont la démission avait été réclamée par l’opposition politique dans cette affaire, il n’est pas cité à comparaitre. Son statut de ministre ne relevant pas du TGI maia plutôt de la haute cour de Justice.


minute. bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img
error: Le contenu est protégé !!