spot_img
mercredi 5 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Vie syndicale et politique : « Le Chat noir du Nayala » veut en parler dans ses mémoires

Le docteur Emile Paré, actuel Directeur général de l’Ecole nationale de la santé publique (ENSP), au cours d’une conférence de presse organisée ce mardi 19 mars 2019 à Ouagadougou, a annoncé l’écriture de ses mémoires intitulés : « 60 ans de vie, 40 ans de lutte politique et syndicale, la moisson est-elle maigre ? ». Ces mémoires qui comporteront 30 Tomes, retraceront l’itinéraire politique et syndical du « Chat noir du Nayala », qui dit avoir été inspiré, pour l’écriture de ses mémoires, par un de ses camarades qui, à son 60e anniversaire de naissance l’an dernier, avait affirmé que : « 60 ans de vie, 40 ans de lutte, la moisson est maigre ».

La moisson est-elle maigre ? Une question qui est laissée à l’appréciation du lecteur, de l’auditeur et du téléspectateur. Mais tout compte fait, l’auteur précise que la rédaction de ses mémoires doit être précédée d’une analyse des contextes international et national dans lequel il a décidé d’entamer cet exercice. Une décision qui, à l’en croire, est motivée par la « soif » de certains jeunes politiques qui entendent savoir quel rôle a-t-il joué dans les différents évènements (malheureux ou heureux) qui se sont succédé au Burkina Faso.

L’écriture de ces mémoires sera également une rétrospection pour l’auteur sur sa vie politique et syndicale de sorte à décider, « au vue de l’évolution politique actuelle, particulièrement du style de gestion du pouvoir et de la gouvernance, s’il n’est pas temps » pour lui de prendre un « repos » dans cette lutte qu’il a menée pendant une quarantaine d’années pour arriver à l’insurrection populaire d’octobre 2014 qui avait contraint Blaise Compaoré à quitter le pouvoir.

Se réclamant un « insurgé permanent », Emile Paré a décidé de retracer sa vie de luttes politique  et syndicale dans un Tome de ses mémoires qu’il intitulera : « Sur les traces d’un insurgé permanent ». Un autre Tome se penchera sur : « La révolution d’aout 1983 : les causes de son échec » et un autre sera axé sur : « L’insurrection populaire ou la révolution inachevée ». Les mémoires comprendront en général plus de 30 Tomes. L’auteur affirme avoir déjà une dizaine de Tomes en « manuscrit ».

« Je ne veux pas donner raison à Tahirou Barry »

Cette cérémonie a également été l’occasion pour Emile Paré de donner sa lecture sur la gestion actuelle du parti au pouvoir et de ses alliés qu’il soutient. Il affirme que le président Kaboré est resté dans la continuité d’une gouvernance de transition démocratique alors que le peuple a donné par les urnes la plénitude du pouvoir à lui et son parti ainsi qu’à ses partis alliés. Cette gouvernance transitionnelle, dit-il, est marquée par la mise en place d’une commission constitutionnelle consensuelle dirigée par la société civile devant écrire la constitution de la Ve république, une forte présence de la société civile et aux postes clés stratégiques dans le gouvernement. « Pendant ce temps le parti semble perdre du terrain au sein du gouvernement comme le font remarquer tous les analystes politiques nationaux et internationaux », a déploré Emile Paré, qui n’entend pas « laisser Roch se Blaisiser ». « Je ne veux pas donner raison à Tahirou Barry c’est pourquoi j’appelle les gens à accompagner le président Roch dans l’esprit de l’insurrection », a-t-il ajouté.

Par Armand Kinda

Pour minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img