spot_img
vendredi 14 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Université Joseph Ki-Zerbo : Cérémonie d’hommage aux professeurs Albert Ouédraogo et Joseph Paré admis à la retraite

Le laboratoire langues, discours et pratiques artistiques (LADIPA) de l’université Joseph Ki-Zerbo a organisé le 27 avril 2023, une cérémonie d’hommage à deux de ses enseignants admis à la retraite, en l’occurrence, le Professeur titulaire Albert Ouédraogo, enseignant-chercheur en littérature orale et le Professeur titulaire Joseph Paré, enseignant-chercheur en sémiotique.

Après plus de trois décennies passées à dispenser le savoir aux étudiants de l’université Joseph Ki-Zerbo et plusieurs autres universités d’Afrique francophone, les Professeurs Albert Ouédraogo et Joseph Paré sont désormais admis à faire valoir leur droit à la retraite. À travers ce colloque hommage tenu ce 27 avril 2023, le LADIPA veut marquer d’une pierre blanche le départ à la retraite de ces deux enseignants qui auront tout donné pour répandre la lumière du savoir au Burkina Faso et en Afrique.

Professeur Albert Ouédraogo, enseignant-chercheur en littérature orale

Des témoignages livrés sur la vie et la personnalité de ces hommes, l’on retient des enseignants dotés d’un immense savoir qui ont contribué à poser les bases de la littérature orale et de la sémiotique au Burkina Faso en particulier, et en Afrique en général. « Des professeurs disponibles, tempérants et surtout hummbles » qui ont, aux dires de leurs collègues et étudiants, contribué à la formation de milliers de personnes au Burkina Faso et de nombre de personnalités dans le pays. Parlant du professeur Joseph Paré, l’ambassadeur du Burkina Faso en Allemagne, par ailleurs ancien directeur de l’Unité de formation et de recherches en lettres, Arts et Communication (UFR-LAC), Pr. Justin Ouoro Toro, a laissé entendre qu’il est « plus qu’un baobab ».

Professeur Joseph Paré, enseignant-chercheur en Sémiotique

« Son apport à la sémiotique comme à la science humaine au Burkina Faso, en Europe comme aux Etats Unis est immense. Il a été le deuxième Professeur titulaire de l’UFR-LAC après le Professeur Jean-Pierre Guengané. Pr Joseph Paré est celui-là qui est véritablement mon tuteur scientifique. J’ai lu Paré au sens propre du terme. C’est avec lui que j’ai appris à rédiger un article, à lire les ouvrages de sémiotique. Ce que je retiens, c’est sa rigueur dans le travail, son esprit de synthèse, sa capacité de conduire les gens vers son objectif. C’est véritablement un enseignant dans le sang et quelqu’un de très humble qui tend la main aux autres » a-t-il confié.

Du professeur Albert Ouédraogo, ses amis et proches ont dit de lui, qu’il est un homme méthodique, dynamique et très discipliné dans ce qu’il fait. « On retient de lui un homme de rigueur, un homme de discipline et un homme d’une autorité morale très élevée. Pr Ouédraogo est vraiment un homme très étonnant. Il faut l’approcher pour mieux comprendre l’homme. C’est un humaniste, un homme au coeur en or », dira le professeur Moumouni Zoungrana, l’un des collègues du Professeur Albert Ouédraogo.

Présent à cette cérémonie, le président de l’université Joseph Ki-Zerbo, Pr Josias Kobiané à lui aussi salué les efforts des deux illustres professeurs qu’il présente comme des modèles pour les jeunes générations mais aussi pour toute la société entière. De quoi réjouir les principaux concernés qui ont dit n’avoir pour seul mot que la gratitude à l’endroit des personnes qui ont œuvré à la tenue effective de cette cérémonie d’hommage.

La cérémonie a connu la présence d’éminentes personnalités

« C’est un sentiment de joie immense que nous vivons. En toute franchise, moi je ne mattendais pas à une telle chose. Mais une fois qu’on se met à la vivre on a l’impression que c’est un rêve. Et je remercie les autorités, nos collègues et l’ensemble des étudiants qui nous permettent de jouir d’une telle sanction positive », s’est réjoui le Professeur Albert Ouédraogo.

Oumarou KONATE

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cet excellent compte rendu d’hommage sur deux monuments de la recherche universitaire africaine. Ces hommages disent la vérité sur les deux Professeurs qui, j’espère, resteront encore disponible pour les étudiants et jeunes chercheurs de l’Université !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img