jeudi 25 juillet 2024
spot_img

Sud-ouest : Plus de 700 kg de cannabis saisis par le SP/CNLD

Une opération conjointe des Forces de Sécurité intérieure de la région du Sud-ouest et du Secrétaire permanent (SP) du Comité national de Lutte contre la Drogue (SP-CNLD) a mis la main sur « 727, 80 kilogrammes (kg) de cannabis et environ 27,40 kg de médicaments prohibés ».

Le SP-CNLD, dans un communiqué, affirme avoir mis la main sur plusieurs centaine de kilogrammes de drogues. Précisément, ce sont « 727, 80 kilogrammes (kg) de cannabis et environ 27,40 kg de médicaments prohibés » que le SP-CNLD a saisi des mains de trafiquants. Cette prise à laquelle il faut ajouter « 6 engins à deux roue » a été possible grâce à une « opération conjointe des Forces de Sécurité intérieure de la région du Sud-ouest, à savoir la Police nationale, la Gendarmerie nationale, la Douane et les Eaux et Forêts ».

Expliquant le modus operandi des trafiquants, le Chef de Douanes de Nako, le Contrôleur Lamoussa Millogo a indiqué que c’est une pratique transnationale où une « partie non-négligeable de la drogue provient d’un pays voisin dont la législation est plus légère pour ce qui concerne le cannabis ». Et à M. Millogo de révéler que ce « cannabis est conditionné dans des sacs qui sont transportés à bord de pirogue pour traverser le fleuve Mouhoun et être réceptionné sur l’autre rive en territoire burkinabè ».

De là, les trafiquants « procèdent au chargement pour l’écoulement aux moyens de bicyclettes, de motocyclettes, parfois même dissimulé dans de gros camion destinés au transport de marchandises et divers », poursuit le Contrôleur de Douanes, qui fonde l’espoir que cette saisie dissuadera certains jeunes à ce lancer dans cette activité criminelle.

Le SP-CNLD n’en demandait pas plus. Selon le Secrétaire permanent du CNLD, le Contrôleur général de Police D. Franck Elvis Compaoré, le choix même de la localité s’explique par la régularité des opérations de saisie de drogue. Ainsi, il a salué l’engagement des autorités administratives et sécuritaires de la région qui a permis la réussite de l’opération.

Pour finir, M. Compaoré a appelé l’ensemble des populations à s’engager davantage dans la lutte contre la drogue, qui en plus de causer « des problèmes de santé, pourrit le tissus économique et surtout sécuritaire, car son commerce illicite est l’une des principales sources de financement du terrorisme ».

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : L’armée se démarque d’une vidéo mettant en scène des présumés combattants mutilant un corps humain

Dans un communiqué ce mercredi 24 juillet 2024, l'État-Major Général des Armées burkinabè condamne se démarque des actes...

Burkina : Compte-rendu du Conseil des Ministres du Mercredi 24 Juillet 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24 juillet 2024, en séance ordinaire, de 09...

Burkina : Le gouvernement autorise un recrutement à titre exceptionnel de 300 VDP (Conseil des ministres)

Le gouvernement burkinabè réuni en conseil des ministres ce mercredi 24 juillet 2024, a adopté un rapport autorisant...

Burkina : L’initiative présidentielle pour la production agricole et l’autosuffisance alimentaire 2024-2029 instituée

En conseil des ministres de ce mercredi 24 juillet 2024, le gouvernement burkinabè a adopté un décret au...