spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Soumane Touré : « Nos compatriotes à l’extérieur sont des apatrides »

La question du nouveau code électorale qui permettra le vote des Burkinabè de l’étranger dès les très prochaines échéances électorales continue de créer des réactions dans l’opinion publique nationale et internationale. Le secrétaire général du Parti de l’Indépendance, du travail et de justice (PITJ), invité sur le plateau d’une télévision de la place a qualifié d’ « apatrides » les Burkinabè de l’étranger.

Pour Soumane Touré, le nouveau code électoral qui a suscité beaucoup de débat au sein de l’opinion nationale et internationale est « mauvais ». Ce code électoral crée, selon lui, une crise préélectorale. « Sur la question du vote des Burkinabè de l’étranger, nous avons dit depuis que la question était mal posée. Nos compatriotes à l’extérieur sont des apatrides. Ce n’est pas leur pays d’accueil qui est leur patrie (…) et nous même nous ne leur reconnaissons pas cette nationalité. Il faut reconnaitre d’abord leur citoyenneté avant de parler d’élection », flèchera Soumane Touré du PITJ qui a fait sa rentrée politique le 30 mars dernier à Ouagadougou.

D’autres questions ont alimenté le débat avec Soumane Touré sur la chaine de télévision. Le procès du putsch manqué de septembre 2015 en cours au tribunal militaire ne cesse de surprendre avec les différents bals de révélations à travers la présentation des éléments sonores par le tribunal. Mais que pense le PITJ de ce procès ? « Nous pensons que Cherif Sy est arrivé, et par son témoignage a tué le procès », a répondu Soumane Touré qui indiquera dans la suite de son intervention que l’actuel ministre de la défense n’était à l’époque que le président du Conseil national de la Transition et non le président de l’Assemblée nationale.

A l’entendre, Chérif Sy n’était pas habilité à appeler les populations à la résistance pendant le putsch manqué de septembre 2015. « C’est lui qui a pris le titre de président du Faso et a appelé les gens à la résistance. On dira que Chérif Sy et ses complices savaient qu’après la démission de Blaise Compaoré c’est le président de l’Assemblée nationale. Il fallait faire l’application de l’article 43. Mais ils ont préféré faire des coups d’Etat pour suivre le lieutenant-colonel Zida », a soutenu Soumane Touré qui estime que les victimes de l’insurrection comme celles du putsch manqué de septembre 2015 sont imputables à ceux qui les ont appelées à sortir manifester.

« L’affaire de Diendéré et de son RSP, c’était des mouvements d’humeur et ce n’était pas nouveau. M’Ba Michel Kafando a fini par faire une déclaration publique et il a créé un comité de sage pour régler la question. Il y a eu un énième mouvement d’humeur qui s’est terminé par une prise d’otage. Si c’est le coup d’Etat qu’on veut juger, c’est Sy Cherif et ses complices qu’il faut attraper », dira le SG du PITJ.

« Ils font du n’importe quoi… »

Le mouvement d’humeur des agents du MINEFID a été décrypté par le SG du PITJ. Il estime que tous les mouvements d’humeurs des agents de la fonction publique tirent leur source de la transition où la « démagogie » était monnaie courante. « On fait un faux dialogue social, on ne s’assoit pas et on ne discute pas avec les travailleurs », a déploré Soumane Touré qui pense pour sa part que si les autorités prenaient la peine de mieux discuter avec les travailleurs, les connaissant aussi patriotes, il pourrait y avoir un terrain d’entente. « Mais ceux qui dirigent les affaires ne se privent de rien, ils font du n’importe quoi, c’est des détournements tous les jours. Quand vous demandez aux autres d’accepter par patriotisme que les choses s’arrêtent là, ils vont vous dire non », a-t-il ajouté avant d’indiquer que les travailleurs sont assez responsables à travers leurs organisations pour discuter sérieusement si toutefois ils ont des partenaires sérieux en face d’eux.

Par Armand Kinda

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img