spot_img
mercredi 22 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Situation en Tunisie : Le parti Les Démocrates dénonce les « propos haineux et racistes » du président tunisien

Ceci est une déclaration du parti Les Démocrates sur la situation des immigrés et des noirs subsahariens en Tunisie.

Le 21 février 2023, le Président tunisien, Kaïs Saïed, affirmait que l’immigration était une « entreprise criminelle ourdie à l’orée de ce siècle pour changer la composition démographique de la Tunisie », dans le but de transformer la Tunisie en un pays « africain seulement » et bouleverser son caractère « arabo-musulman ». Ses déclarations ont été suivies d’actions « violentes ». Pour preuves, des centaines de « subsahariens » ont été expulsés des maisons par leurs logeurs. Des employeurs tunisiens ont également mis fin aux contrats de travail de « subsahariens » pour éviter les sanctions des dirigeants de leur pays. Pour le Président tunisien, ces immigrés « noirs » sans papiers sont sources de « violences, de crimes et d’actes inacceptables » et représentent une menace identitaire pour les tunisiens. 

Ces propos méprisants, haineux et racistes exprimés au plus haut niveau de l’Etat tunisien créent des amalgames et mettent en danger la sécurité ainsi que l’intégrité physique non seulement des immigrés subsahariens mais aussi des noirs tunisiens. 

En effet, les terminologies utilisées pour indexer les immigrés (subsahariens, africains, africains-noirs) n’ont jamais été du vocabulaire du Président panafricaniste Habib BOURGUIBA, fondateur de la Tunisie libre, moderne et démocratique. 

Notre Parti exprime sa profonde indignation devant ces actes racistes, xénophobes, dégradants, humiliants et inhumains infligés à ces immigrants et qui constituent une violation des Droits de l’Homme. Notre Parti, Les Démocrates, condamne avec la plus grande fermeté ces nombreuses exactions sous forme de discrimination, d’expulsion de locataires, de violence verbale et physique, dont sont victimes les africains noirs subsahariens résidant en Tunisie.

En ces moments d’incertitudes et d’angoisses pour nos compatriotes vivant dans ce pays frère africain, le Parti, Les Démocrates leur exprime son soutien, toute sa solidarité, sa compassion et ses encouragements. 

Le Parti, Les Démocrates lance un appel au Président Tunisien pour :  

  • l’observation et le respect strict des textes internationaux relatifs à la protection et la dignité humaine ratifiés par la Tunisie notamment : la déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale de 1965, la convention internationale de 1984 contre la torture et autres peines ou traitements cruels inhumains ou dégradants, pour ne citer que ceux-là ;
  • la responsabilité qui est la sienne afin de ne pas exacerber le racisme que le pays tente d’éliminer depuis 2018 à travers la loi organique n° 2018-50 du 23 octobre 2018, relative à l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale ;
  • l’usage de la voie diplomatique dans la résolution de la question de l’immigration clandestine.

Le Parti, Les Démocrates, lance également un appel à :  

  • l’ONU pour un appui conséquent à l’Union africaine dans sa démarche afin d’accompagner la Tunisie vers la résolution pacifique et diplomatique de cette situation très préoccupante afin de sauvegarder le droit humanitaire d’une part et de l’autre les relations entre la Tunisie et les pays « africains, subsahariens… » ;
  • la CEDEAO pour une appropriation de cette problématique afin d’envisager la prise de décisions fortes et unanimes afin d’éviter d’éventuelles poursuites des actions inhumaines contre les immigrés venus de ses pays membres ;
  • l’Union du Maghreb Arabe (UMA) pour exiger de la Tunisie le respect des traités internationaux et des textes fondateurs de l’UMA.

Le Parti, Les Démocrates, salue les initiatives entreprises par nos autorités consulaires en Tunisie pour préserver la dignité de nos compatriotes. De même, le Parti encourage le gouvernement Burkinabè à trouver les moyens urgents pour le retour sans délai de nos compatriotes et assurer leur réinsertion au Burkina Faso. 

Liberté et Progrès !

Le Président du Parti

Pr Ag. Smaïla OUEDRAOGO

Officier de l’Ordre National

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img