spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Semaine de l’Info et de l’Orientation: les filières et universités s’exposent au CENASA

Le ministère en charge de l’Enseignement supérieur organise la 4ème édition de la Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation à Ouagadougou, du 8 au 13 juillet 2019. L’organisation de cette activité vise à donner aux futurs étudiants et étudiantes des informations nécessaires contribuant à leur orientation dans les filières et universités publiques et privées reconnues par l’État. Une équipe de minute.bf a fait un tour au CENASA pour constater de visu le déroulement des activités. C’était hier 10 juillet 2019.

La Semaine Nationale de l’information et de l’orientation a ouvert ses portes le mardi 8 Juillet et se poursuivra jusqu’au samedi 13 Juillet 2019 à Ouagadougou. L’objectif principal de cette activité selon les organisateurs que nous avons rencontré sur place est d’arriver à toucher les futurs étudiantes et étudiants « en portant à leurs connaissances les différentes universités publiques et privées disponibles au Burkina Faso ainsi que les différentes filières de formation dans ces universités« . L’objectif est d’accompagner chaque étudiant afin qu’il puisse se connaître, découvrir ses aspirations d’abord sur le plan scolaire mais également ses aspirations professionnelles afin de mettre en place un schéma qui va l’aider à choisir la filière où il a le plus de chance de réussir et qui répond à son projet professionnel notamment le métier qu’il souhaite exercer. C’est par là, que la Semaine trouve son pesant d’or.

 » Il s’agit de rassembler sur une semaine, les universités publiques du pays, les universités privées reconnues par l’Etat et qui désirent se faire connaître, et les universités étrangères à l’instar de celles de la Tunisie, du Maroc et de l’Inde (participants présents) sur une même place afin que quiconque voudrait des informations vienne en trouver sur place », a expliqué, Dr Guy Romuald Ouédraogo, Directeur de l’information et de l’Orientation scolaire et professionnelle (DIOSP).

Dr Guy Romuald OUÉDRAOGO Directeur de l’Information et de l’orientation scolaire et professionnelle (DIOSP)

Pour cette 4ème édition, c’est au total 69 participants qui prennent part. Ils sont venus du Burkina Faso, de la Tunisie, du Maroc et de l’Inde. Les organisateurs saisissent donc l’occasion pour inviter les nouveaux bacheliers, les étudiants mais aussi les professionnels à faire de cette Semaine Nationale de l’information et de l’orientation la leur, pour un choix responsable dans la suite de leur cursus.


« choisir une filière et une université n’est pas chose facile »

L’Université polytechnique des sciences avancées en Tunisie participe à la Semaine Nationale de l’Information et de l’Orientation pour la deuxième fois consécutive.

Nadjib KAMOUN, Président Directeur Général de l’Institut Polytechnique des Sciences avancées en Tunisie

Son Président directeur général, Nadjib Kamoun, présent sur lieux de l’exposition, estime que cette Semaine est indispensable pour le futur étudiant parce que pour lui, « choisir une filière et une université n’est pas chose facile pour un nouveau bachelier ». « Ce choix peut lui faire passer à côté de ses aspirations. S’il vient à la Semaine, il pourra rencontrer des conseillers d’orientation et des universités pour une bonne connaissance des filières et des universités. Et à l’issu de ces entretiens, il saura faire un choix conscient quant à sa filière et son université », a estimé Nadjib Kamoun.

Belko France KABA nouveau bachelier, s’intéresse aux mines

Sur le site, les étudiants et surtout les nouveaux bacheliers effectuent massivement le déplacement. Nous nous sommes intéressés à l’un d’entre eux, Belko France KABA. Ce nouveau bachelier dit prendre prend part à la Semaine dans l’espoir de trouver une filière dans une université qui lui conviendra. Il dit avoir un penchant pour la géologie.

Il estime pour le moment que l’Institut supérieur de Management des Risques fera son affaire. Dans cet Institut « on parle de mine », dit-il, l’air satisfait et ajoutant qu’il aime la mine et souhaiterait y faire carrière.

Par Elisée TAO (Stagiaire)
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img