spot_img
samedi 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Russie: Une fusillade fait au moins 40 morts et 100 blessés à Moscou

Une fusillade et plusieurs explosions ont fait des dizaines de morts avant un concert près de la capitale russe ce vendredi soir, selon plusieurs médias. L’identité des assaillants n’est pas encore connue et une enquête pour «acte terroriste» a été ouverte.

La fusillade a éclaté quelques minutes avant le début d’un concert du groupe de rock Piknik, dans le centre commercial Crocus City Hall, dans la ville de Krasnogorsk, en périphérie de Moscou, à en croire les informations rapportées par les médias. «Nous attendions le début du ­concert du groupe Piknik et la salle a été prise d’assaut par – je-ne-sais-pas-qui – des terroristes, des militaires… Ils portaient des vêtements bruns. Ils ont commencé à tirer sur les gens avec des fusils automatiques. Tout le monde s’est mis à courir. Il y a eu une terrible bousculade. Tout le monde paniquait, s’allongeait sur le sol, s’écrasait les uns les autres. En ce moment, le Crocus derrière moi est en feu. Il a été incendié», raconte un témoin cité par le site Meduza.

Un journaliste de l’agence RIA Novosti a également rapporté selon certains médias, qu’au moins trois personnes en tenue de camouflage ont fait irruption dans le parterre en tirant à l’arme automatique. Ils ont ensuite lancé une grenade ou une bombe incendiaire qui a déclenché un incendie. Sur une vidéo qui a circulé très tôt, il est possible d’entendre distinctement les coups de feu, espacés, pas en rafale.

Les premiers chiffres officiels communiqués par le FSB vers 22 heures à Moscou font état de 40 morts et au moins 100 blessés. Selon le ministère russe des Situations d’urgence, les pompiers sont parvenus à évacuer une centaine de personnes qui se trouvaient dans le sous-sol de la salle de concert.

Deux heures et demi après l’attaque, qualifiée d’attentat terroriste par le parquet de Moscou, aucun groupe ne l’avait revendiquée. L’Ukraine a aussitôt précisé qu’elle n’est pas mêlée à cette attaque. «Soyons clairs, l’Ukraine n’a absolument rien à voir avec ces événements», a défendu sur Telegram Mykhaïlo Podoliak, un conseiller de la présidence ukrainienne. «Bien sûr, ce n’est pas nous», ont fait savoir de leur côté les combattants du Corps des volontaires russes, l’une des unités paramilitaires pro-Kyiv et anti-Poutine, qui s’est spécialisée dans les attaques contre la région frontalière de Belgorod. «Nous soulignons que la Légion ne combat pas les civils russes», a déclaré un autre groupe Liberté de la Russie.

De son côté, la Russie a menacé de tuer les dirigeants ukrainiens s’ils sont liés à l’attaque de Moscou. En effet, l’ancien président Russe, Dmitri Medvedev a assuré que la Russie « détruira » les dirigeants ukrainiens s’il s’avère qu’ils sont responsables de l’attaque meurtrière de ce soir à Moscou. « S’il est établi qu’il s’agit de terroristes du régime de Kiev (..) ils doivent tous être retrouvés et détruits sans pitié en tant que terroristes. Y compris les dirigeants de l’Etat qui a commis une telle atrocité », a lancé sur Telegram Dmitri.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img