spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Recrutement spécial d’instituteurs: 32 800 candidats à l’assaut de 1000 postes

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Séni Ouedraogo et son collègue de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Stanislas Ouaro, ont procédé au lancement des épreuves écrites du concours direct de recrutement d’Instituteurs Adjoints Certifiés(IAC). C’était ce dimanche 25 août 2019, à Ouagadougou.
Ils sont « environ 32 800 candidats », selon le Ministre Ouaro à s’inscrire pour le test d’intégration au concours direct d’IAC. C’est au Lycée Philippe Zinda Kaboré que les ministres ont donné le top départ pour l’administration des épreuves écrites. Pour le Ministre Séni Ouedraogo, il s’agit de soutenir les candidats, de les encourager, pour le noble choix porté sur l’éducation. Il a ensuite souhaité beaucoup de chance aux candidats et s’est dit heureux de savoir que 1000 personnes viendront renforcer la fonction publique burkinabè. Enfin, le ministre a ténu à remercier tous les agents de son ministère, ceux du ministère de l’éducation nationale et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) qui, tous n’ont ménagé aucun effort pour la ténue effective de ce concours. En rappel, le concours qui devait se dérouler en juin a été reporté pour ce jour suite au mouvement d’humeur qui prévalait au sein du Ministère de la Fonction publique.

Servir partout où le besoin se sentira


Le Ministre de l’éducation quant à lui, a saisi l’occasion pour exprimer sa joie, sachant que c’est au bénéfice de son ministère que s’organise ce concours. Le ministre Ouaro inscrit ce recrutement dans une logique d’équilibrage des postes de travail car « actuellement, nous sommes dans un processus d’affectation pour nécessiter de service » a-t-il déclaré. Il a ainsi invité les postulants à se tenir prêts à servir partout où le besoin se sentira sur toute l’étendue du territoire.
Sur la question de la date de sortie des résultats, le ministre de l’éducation affirme ne pas pouvoir donner de date car cela dépendra de la correction.
Enfin, le ministre Ouaro a tenu à rassurer tous les candidats aux autres concours que le gouvernement a pris des dispositions à tous les niveaux en ce qui concerne l’organisation effective de ces concours.


Franck Michaël KOLA (Stagiaire)
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img