spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Politique: Les mesures « urgentes » de l’ADF-RDA contre l’insécurité

Contre l’insécurité, les propositions de l’ADF-RDA :

  • Mettre en place des dispositifs actifs de prévention pour éviter l’injection du venin du terrorisme dans le corps social burkinabè. 
  • Élaborer et mettre une stratégie nationale de lutte antiterroriste 
  • Mettre en place un dispositif sécuritaire à même d’apporter une réponse des plus appropriées en cas de menace terroriste 
  • Réduire les effectifs des contingents burkinabè intervenant sur divers fronts dans le cadre des missions de maintien de la paix afin de prêter main forte aux frères d’armes à l’interne. 
  • Réorienter les priorités en matière de dépenses publiques en vue de réaffecter des ressources aux FDS aussi bien pour l’équipement et leur motivation en l’occurrence 
  • Œuvrer à une justice équitable tout en garantissant les libertés individuelles et collectives 
  • Œuvrer à préserver l’harmonie, la cohésion et la tolérance religieuses séculaires que connaît le pays.

À l’endroit des acteurs de la société civile :

  • Entreprendre et intensifier les actions de sensibilisation, d’éducation et de promotion de développement ; pour que le savoir et le progrès soient rempart à l’idéologie extrémiste

 À l’endroit des médias :

  • Donner la bonne information sur le phénomène

 À l’endroit des autorités nationales :

  • Œuvrer au service de la gouvernance vertueuse

 À l’endroit de la CEDEAO :

  • Développer des projets sur la prévention et la gestion des crises liées à au terrorisme dans l’espace CEDEAO

 À l’endroit de l’Union Africaine :

  • Appuyer les régions pour rendre opérationnelles les forces africaines en attente afin de faire face à la menace terroriste dans l’espace sahélo-saharien, en Afrique centrale, en Afrique du Nord et en Afrique de l’Est.

 A l’endroit de la communauté internationale :

  • Abandonner l’hypocrisie pour soutenir les initiatives communautaires, nationales, sous régionales de prévention et de gestion des crises 
  • Accroître la coopération sous régionale en organisant avec les pays limitrophes des opérations conjointes de ratissage pour empêcher les terroristes et les grands bandits d’y installer leurs base-arrières.

minute.bf

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img