spot_img
samedi 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Mines et carrières : Le nouveau ministre Yacouba Zabré Gouba installé dans ses fonctions

Le Secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres, Mathias Traoré, a procédé ce vendredi 22 décembre 2023 à Ouagadougou, à l’installation du nouveau ministre de l’Énergie, des Mines et des Carrières, Yacouba Zabré Gouba.

Yacouba Zabré Gouba remplace à ce poste Simon-Pierre Boussim qui a passé 14 mois en tant que ministre des Mines et Carrières. Pour le ministre sorti, Simon-Pierre Boussim, diriger le ministère de l’Énergie, des Mines et Carrières, fut un grand privilège et en même temps un challenge pour lui.

Dans son bilan, Simon-Pierre Boussim s’est félicité des batailles qui ont été menées et des victoires remportées. Pour ce faire, le ministre sortant dit avoir bénéficié de l’accompagnement d’hommes et de femmes dévoués avec lesquels des réformes audacieuses ont pu être engagées.

« En effet et sans être exhaustif, je voudrais retenir entre autres, dans le domaine des mines et des carrières, la valorisation des actifs miniers de l’Etat, le processus d’assainissement du cadastre minier, les réformes sur la réglementation minière à travers l’enclenchement de processus visant à doter le pays d’un nouveau code minier et d’une nouvelle loi sur la commercialisation de l’or et des autres substances précieuses, la création de la SONASP, la mise en place d’usine de traitement de rejets miniers, le processus de construction d’une raffinerie d’or… Dans le même élan, l’on ne saurait perdre de vue, la nécessité de continuer à lutter plus efficacement contre la fraude de l’or et des autres substances précieuses. Cette préoccupation s’est traduite par l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la fraude de l’or, le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et la relecture de l’arrêté portant répartition des amendes pour faire gagner davantage au budget de l’État. La réforme de la Brigade nationale anti-fraude de l’or (BNAF) s’est traduite par le développement d’applications numériques telles que « sibnaf » et « Alertebnaf », qui visent l’efficience de son fonctionnement interne et une plus grande implication des populations dans la préservation de nos richesses nationales.

Dans le domaine de l’énergie, le ministère s’est résolument engagé dans une transition énergétique à travers la promotion de centrales solaires photovoltaïques dans plusieurs localités du pays et le renforcement des capacités de prestation de la SONABEL. Plusieurs autres projets novateurs, enclenchés, sont en cours et verront certainement jour sous le leadership bien accompagné de mon remplaçant. On peut citer la centrale de 150 MWc de Nobéré, les projets à vocation régionale de 300MWc, le projet intégré de 10MWc, le processus de production d’Énergie nucléaire à usage pacifique, le renforcement des lignes de transport d’Énergie, le renforcement de l’électrification rurale à large échelle, la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, etc. », a soutenu le ministre sorti Simon-Pierre Boussim. Ce dernier a exhorté le personnel à accompagner le nouveau ministre en charge des Mines.

« Accompagnez-le plus que ce que vous avez fait pour moi pour lui permettre d’ajouter la terre à la terre. Soyez loyaux envers lui, dévoués et déterminés à ses côtés pour sauver le Burkina Faso dans la main des ennemies et d’une quelconque domination extérieure. Pour ma part, je lui reste un soutien indéfectible pour la consolidation des acquis chaque fois qu’il en aura besoin », a-t-il demandé.

Le ministre de l’Énergie, des Mines et Carrières entré Yacouba Zabré Gouba

Prenant la parole, le ministre de l’Énergie, des Mines et Carrières entré Yacouba Zabré Gouba a rassuré de la poursuite des chantiers engagés et la capitalisation des acquis. « Soyez tous rassurés que les acquis seront capitalisés et devront nous permettre de remporter d’autres victoires pour répondre efficacement aux besoins actuels de paix, de sécurisation de notre pays et aux aspirations légitimes de l’ensemble du peuple burkinabè. Très chers collaborateurs, je formule le vœu de relever avec vous, les nombreux défis et cela en cohérence avec les actions prioritaires de la transition et l’œuvre de refondation du Burkina Faso portée par le Capitaine Ibrahim Traoré, Chef de l’État », a-t-il déclaré.

Cependant, des dires du ministre Yacouba Zabré Gouba au-delà de sa contribution à la croissance durable et au développement socio-économique soutenu du Burkina Faso, il est attendu une contribution plus accrue du département en charge des mines, de l’énergie et des carrières pour lutter contre le terrorisme, restaurer l’intégrité du territoire et répondre à la crise humanitaire. Cela nécessite sans nul doute, dit-il, « des réformes courageuses, plus d’ardeur au travail, des méthodes de travail en phase avec les réalités du moment afin de consolider les nombreux acquis déjà engrangés ».

Pour terminer, le ministre Gouba a rassuré l’ensemble des collaborateurs et des usagers du Ministère, de son entière accessibilité et de sa disponibilité tout en prenant l’engagement, « de faire du dialogue et de la concertation, des outils de travail pour surmonter les difficultés courantes ».

En rappel, Yacouba Zabré Gouba a été nommé par décret présidentiel le dimanche 17 décembre 2023.

Lire aussi : Transition au Burkina : Léger remaniement ministériel

Mathias Kam
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img