spot_img
samedi 22 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Mali : L’association de l’Imam Mahmoud Dicko dissoute par le gouvernement 

Au Conseil des ministres de ce mercredi 6 mars 2024, le gouvernement malien a acté la dissolution de l’association dénommée « Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko ».

En effet, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a informé le Conseil des Ministres de la dissolution de ladite association qui, à l’en croire, « s’adonne clairement à des activités subversives susceptibles de troubler I’ordre public ».

La dissolution des associations par le Conseil des Ministres est prévue et réglée par les dispositions de la Loi N°04-038 du 05 août 2004 relative aux associations, précise le compte rendu du conseil des ministres. 

Pour information, l’Association dénommée « Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko », en abrégė (CMAS), est une association de droit malien créée suivant le récépissé de déclaration d’association n°0035/MATD-DGAT du 05 décembre 2019. 

Mais, depuis un certain temps, note le conseil des ministres, « elle s’adonne à des activités contraires à ses objectifs et à son statut ».

« La CMAS, créée en vue d’œuvrer pour la stabilité et la paix sociales, s’est transformée en un véritable organe politique de déstabilisation et de menace pour la sécurité publique, comme en témoignent la sortie médiatique de son Coordinateur Génėral, le 07 octobre 2023, suite à l’annonce du léger report de l’élection présidentielle et la tenue de propos de dénigrement des autorités de la transition sur une chaîne de télévision privée », fait noter le conseil des ministres.

En outre, selon le conseil, « le parrain de la CMAS s’adonne clairement à des activités subversives susceptibles de troubler I’ordre public, notamment à travers ses récentes visites à l’extérieur et ses rencontres officielles avec des personnalités de puissances étrangères sur des questions d’intérêt national sans I’autorisation des autorités du Mali ». « Cette circonstance constitue un manquement aux dispositions statutaires de la CMAS et une atteinte aux intérêts supérieurs du pays », est-il relevé dans le compte rendu du conseil des ministres.

Aussi, le conseil a-t-il confié que la CMAS, de la délivrance de son récépissé à nos jours, n’a jamais déposé ses rapports d’activités, ni informé l’Administration des changements et modifications intervenus en son sein. Cette situation est contraire aux dispositions de la loi relative aux associations, précise le conseil qui, au regard de ce qui précède, a prononcé la dissolution de l’Association dénommée « Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko ».

Minute.bf 

3 Commentaires

  1. Trop, c’est trop !
    Ça devait arriver tôt ou tard.
    Au moment des mouvements du M5, j’ai fait la connaissance de de l’imam DICKO. Il m’a convaincu dans le combat qu’il menait, ses réflexions, ses prises de position, etc.
    Mais après le coup d’état, j’ai commencé à me dire que compte tenu de son statut, qu’il devrait être fier du résultat obtenu et savoir se retenir face aux questions politiques… Mais, il avait pris goût…

  2. C’est un èrrement politique de la junte pour justifier son maintient au pouvoir,mais, qui va lui coûter trés très chèr.Toutes ces gesticulations vise l’Algérie.Mais attention,l’Algérie c’est comme le cactus qui s’y frotte s’y pique.

  3. La situation actuelle du Mali est de plus en plus explosive ça sera pire que la situation actuelle en Libye est tout çà pour que la junte se maintient au pouvoir sous la Protection de wagner, dans toute cette histoire l’Algérie,garant de l’accord de 2015 et dissous par les putschistes risques imminent de guerre civile

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img