spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Lutte anti-terroriste : « Je suis Burkina » veut impliquer la jeunesse

Le Burkina Faso est depuis quelque 4 ans, confronté au phénomène du terrorisme et des violences communautaires. Plusieurs victimes ont été enregistrées dans ces différentes violences. Pour contribuer à une prise de conscience de la jeunesse qui se trouve aujourd’hui être la cible des groupes extrémistes en termes de recrutement mais aussi d’attaque, le Mouvement « Je suis Burkina » (MOB), entend organiser un panel le vendredi 7 juin prochain autour du thème: « Cohésion sociale et sécurité nationale au Burkina Faso : contribution de la jeunesse ».

Le vendredi 7 juin 2019, les jeunes leaders des mouvements associatifs, les organisations politiques aussi bien de la majorité que de l’opposition, les élèves et les étudiants, les différents corps des Forces de défense et de sécurité, les hommes de presses, les syndicats, les artistes, les jeunes du secteur informel, les commerçants et les jeunes du monde rural, mèneront une réflexion autours du thème:  » Cohésion sociale et sécurité nationale au Burkina Faso : contribution de la jeunesse », en vue d’apporter des solutions idoines à la lutte contre le terrorisme, mais aussi à la préservation du tissu social qui s’effrite de jour en jour avec les différentes violences communautaires.

Le mouvement « Je suis Burkina » (MOB), conscient que la jeunesse, fer de lance du développement d’une nation, est aujourd’hui la cible privilégiée des groupes extrémistes en termes de recrutement mais aussi d’attaque, a décidé, à travers un panel qui aura lieu vendredi 7 juin prochain, de permettre aux jeunes burkinabè de réfléchir sur la contribution organisationnelle de la jeunesse, la situation sécuritaire et sociale du pays afin de dégager des pistes d’engagement de la jeunesse dans l’Union pour un Burkina Faso plus solidaire dans la recherche du développement.

L’objectif général de ce panel est de « susciter à la suite des échanges, la prise de conscience et d’initiative de la jeunesse pour sa participation active dans la promotion de la cohésion sociale et l’esprit patriotique en faveur de la sécurité nationale », fera savoir Abdoul Aziz Bougouma, coordonnateur du MOB.

La particularité de ce panel, a indiqué Lamine Coulibaly, premier commissaire aux comptes de MOB, est de laisser la jeunesse proposer elle-même ce qu’elle veut ». « A chaque panel on propose quelque chose aux jeunes. Mais nous voulons que la jeunesse elle-même propose ce quelle veut », a-t-il soutenu.

Il est attendu à ce panel, environ 75 leaders d’associations et 200 jeunes. L’activité se déroulera le vendredi 7 juin au Palais de la Jeunesse Jean Pierre Guingané à partir de 15h (GMT et heure locale) pour les travaux en commissions et la restitution en plénière se fera le samedi 8 juin à partir de 9h au CENASA à Ouagadougou.

MOB est un mouvement qui intervient dans le domaine de la tolérance. Identifiée sous le numéro N00000393101 du 22 novembre 2018, l’association s’est donné pour mission principale de travailler à susciter la mobilisation sociale et patriotique en faveur des actions de promotion de la paix, la sécurité et la cohésion sociale au Burkina Faso.

Armand Kinda
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img