spot_img
jeudi 6 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Libre échange: Le Président du Faso reçoit le rapport de la Task Force

Le président du Faso a reçu en audience le 19 juin 2019 Salou Djibo ancien chef de l’Etat de la république du Niger, président de la Task force sur les schémas de libéralisation des échanges de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Il est venu parler de libre échange au sein des pays membres de la CEDEAO.
« Nous sommes venus remettre officiellement au président du Faso le rapport de la task force sur le schéma de libéralisation des échanges de la CDEAO ». C’est ce qu’a laissé entendre Salou Djibo à l’issu de son tête-à-tête avec le président du Faso.

Il a précisé: « Comme vous le savez, le président du Burkina est chargé par ses pairs pour le suivi de la mise en œuvre de protocole sur la libre circulation de biens et des personnes et également sur le droit de résidence et d’établissement ».

Aussi, en plus du rapport sur la Task force, il a remis au président du Faso « le relevé » de conclusion d’une réunion qui s’est tenue le 3 juin dernier ici à Ouaga. Cette réunion a regroupé le Burkina, la Commission de la CEDEAO et la task force sur le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO. Des recommandations fortes ont été faites à l’endroit du président du Faso par Salou Djibo et son équipe pour booster l’effectivité de la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO.


Recommandations


« Nous avons fait trois principales recommandations au président du Faso », confie l’ancien président du Niger. Ces trois recommandations invitent le Président du Faso à adresser une correspondance à ses pairs pour leur rappeler la nécessité de prendre des mesures idoines pour mettre fin aux barrières du commerce intra régional identifié par la task force dans les Etats respectifs. Egalement, demander au président d’adresser une lettre de félicitation à son homologue du Benin pour avoir rendu fluide les corridors et les frontières de son pays. La troisième recommandation, était que le président du Faso puisse également s’adresser à ses pairs lors du prochain sommet de la CEDEAO à l’effet de faire un plaidoyer sur leur engagement à rendre effective la mise en œuvre de protocole sur la libre circulation de biens, de personnes et le droit de rétablissement et de résidence.


Adam’s Ouédraogo
Minutes.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img