spot_img
mercredi 22 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Justice: Le Sénégal lance un mandat d’arrêt international contre l’avocat français Juan Branco

La justice sénégalaise a annoncé hier vendredi 14 juillet, qu’elle lançait un mandat d’arrêt international contre Juan Branco, avocat français de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko, pour des « crimes et délits » en lien avec les troubles survenus début juin au Sénégal, indique le journal Le Monde.

« Après avoir reçu la compilation des déclarations, écrits et posts » de l’avocat, « il a été relevé des éléments qui, manifestement, sont de nature à engager sa responsabilité pénale », a affirmé dans un communiqué du parquet de Dakar annonçant « l’ouverture d’une information judiciaire ». En outre, selon ledit communiqué, « un mandat d’arrêt a été requis à son encontre », ajoute le texte.

Juan Bravo, avocat de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko, avait annoncé le 22 juin avoir déposé une plainte en France et une demande d’enquête à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye contre le président sénégalais Macky Sall qu’il accuse de crimes contre l’humanité, après les troubles qu’ait connu le Sénégal en début juin.

Ces procédures pour crimes contre l’humanité visent également le ministre de l’intérieur sénégalais, Antoine Félix Abdoulaye Diome, le général Moussa Fall, commandant de la gendarmerie sénégalaise, ainsi qu’une centaine « d’autres individus », et concernent une période allant « de mars 2021 à juin 2023 ». Cette action auprès des justices internationale et française avait été qualifiée de « puérile et ridicule » par la ministre des affaires étrangères sénégalaise, Aïssata Tall Sall.

Minute.bf

2 Commentaires

  1. N’importe quoi !!!! Plus de 60 morts de jeunes par une milice armée qui opéraient au côté des policiers et gendarmes qui tiraient sur les manifestants ( voir reportage de France24) le procureur n’a pas ouvert d’enquête idem pour les morts de jeunes dont des enfants en 2021, près de 1000 jeunes croupissent en prison sans jugement dont des victimes de tortures dans les commissariats,1 est décédé de ses blessures y’a quelques jours il s’appelle Ousmane Dia( témoignage de sa maman sur internet) pour noyer le poisson le procureur ose déposer une plainte plus mandat d’arrêt international.On est où ???? Et Macron pointé du doigt sur la vente d’armes et munitions fait semblant de ne rien savoir.Je suis sénégalaise et je suis à 💯 avec Mr Branco 🙏🙏🙏🙏.Il a arrêté un massacre plus grave avec ses publications sur twitter.Pris de peur les armes et les pickup blanches non immatriculées sont rangées par ce régime autoritaire, répressif inhumain dictatorial liberticide machiavélique

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img