Burkina : Le président Damiba renversé par un autre coup d’Etat

On en sait un peu plus sur la situation qui restait confuse depuis plusieurs heures à Ouagadougou, capitale burkinabè. Le capitaine Ibrahim Traoré a renversé...
spot_img
samedi 1 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Journée promotionnelle de l’oignon à Namissiguima: la 3e édition a tenu toutes ses promesses

 

Nombreuses étaient les autorités nationales venues communier avec les producteurs maraîchers de la commune de Namissiguima, dans le Nord, à l’occasion de la 3e édition de la Journée Promotionnelle de l’oignon (JPO) qui s’ est tenue le dimanche 14 avril 2019 dans le village de Tougou. Placée sous le patronage de Bala Alassane SAKANDE Président de l’Assemblée Nationale, cette 3e foire de l’oignon a vu la participation de Salifou OUEDRAOGO, Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-Agricoles. A l’issue de l’événement, des primes d’encouragement ont été servis aux producteurs d’oignons en compétition.

« Contribution de la production de l’oignon à l’autonomisation socioéconomique des femmes et des jeunes de la commune de Namissiguima : défis et perspectives « . C’est sous ce thème que le président du comité communal d’organisation, Boukary SAVADOGO, avec son équipe, a placé la 3e édition de la JPO. L’intérêt de cette édition constitue un cadre d’échanges et une opportunité d’affaires pour les acteurs de la filière oignon de la région du Nord. Le Ministre Salifou Ouedraogo a situé le contexte de la présente manifestation en ces termes: « le thème de la présente édition (…) cadre bien avec la vision du gouvernement du Burkina Faso en matière de développement agricole décliné dans le Plan National de Développement Économique et Social (PNDES) ».

Production maraîchère: Un revenu annuel de 4,5 millards de FCFA

Les performances enregistrées en matière de production maraîchère au Burkina Faso et dans la région du Nord en particulier sont éminentes.

                      Les populations étaient massivement mobilisés pour l’événement

Les statistiques agricoles montrent que le Nord occupe le premier rang dans la production maraîchère au Burkina. Elle contribue au niveau national à environ 80% à la production de pomme de terre, 27% de la production d’oignon, et 25% de celle de tomate. A l’échelle régionale, la production maraîchère est fortement dominée par les oignons (50%), la tomate 23% et la pomme de terre 20%, selon des chiffres révélés par le Ministre de l’Agriculture. Plus loin, le ministre Salifou Ouedraogo a ajouté que  » les revenus tirés par les acteurs de ces productions sont fort appréciables, car ayant atteint 4,5 millards de FCFA à la campagne écoulée ».

Bientôt un comptoir d’achat des produits maraîchers à Tougou

Au vue de ces performances, des difficultés se présentent aux producteurs d’oignon du Nord, surtout ceux de la commune de Namissiguima. L’insuffisance d’infrastructures de conservations et de transformations, l’inaccessibilité aux marchés porteurs, l’insuffisance des ressources en eau, l’insuffisance de la pluviométrie, sont entre autres les problèmes qui entravent la filière oignon. Et le ministre de rassurer: « Son Excellence Monsieur le Président du Faso nous a instruits, mon collègue en charge de l’Eau et moi-même, d’accélérer le montage du dossier technique pour la réhabilitation du barrage de Tougou. Je voudrais vous rassurer, que très bientôt, le comptoir d’achat des produits maraîchers de Tougou sera une réalité cette année « .

                            La représentante du président de l’Assemblée nationale visitant un stand d’exposition

Et la 6e vice-présidente Karidiatou Zongo, représentant le président de l’Assemblée Nationale, de dire que tous sont unanimes de la place importante qu’occupe la production de l’oignon dans l’essor socioéconomique de Namissiguima.
Des producteurs furent encouragés par des matériels et des intrants d’une valeur globale de 8 500 000f CFA . Cette 3e édition a enregistré en effet 67 producteurs exposants dont 10 stands de producteurs individuels et 57 stands de ceux collectifs.
C’est par la coupure du ruban et la visite des stands que cette 3e édition a ouvert ses portes au public et aux gros acheteurs.

Sévérin Ouédraogo

Correspondant à Ouahigouya

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img