spot_img
samedi 22 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Hadj 2024 : 430 pèlerins burkinabè ont décollé pour Médine

Le premier contingent de pèlerins burkinabè a décollé ce jeudi 23 mai 2024, pour Médine dans le cadre de l’accomplissement du Hadj 2024. Leur départ a eu lieu en présence du ministre délégué chargé à de la sécurité, Mahamadou Sana, des premiers responsables de la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB) et de l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Fahad Bin Abdulrahman Aldosari.

Ils sont 430 pèlerins qui ont décollé ce jeudi à bord du Airbus A330 à destination de la ville de Médine en Arabie Saoudite. Du 14 au 19 juin 2024, ils y accompliront le cinquième pilier de l’islam qu’est le Hadj. Pour cette année, le quota attribué au Burkina Faso est de 8 143 pèlerins. Ce premier vol marque le lancement des départs qui se dérouleront jusqu’au 08 juin prochain.

Selon le représentant de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), Abdoulaye Yugo, il est prévu au total 17 vols dont 13 à Ouagadougou et 4 vols départ dans la ville de Bobo-Dioulasso. À l’en croire, pour l’une des rares fois, l’organisation pratique des départs de cette année a connu une clôture du traitement et de la délivrance des visas, deux semaines avant le premier départ. Il a félicité l’ensemble des acteurs qui se sont impliqués pour la réussite de ce volet.

Poignée de main entre les autorités et les pèlerins

Le vol inaugural a connu la présence du Ministre en charge de la sécurité, Mahamadou Sana, qui a affirmé être venu au nom du gouvernement burkinabè, pour traduire son attachement à l’accomplissement de cet acte d’une importance majeure en Islam, par la communauté musulmane du Burkina Faso.

« J’ai été mandaté par le Président de la transition, Chef de l’État et tous les membres du gouvernement pour exprimer la solidarité et la disponibilité du gouvernement à accompagner nos frères et sœurs à pouvoir effectuer ce Hadj qui est un acte très important pour le musulman et qui fait partie des cinq piliers de l’islam. Il était donc de bon ton pour le gouvernement de venir témoigner sa disponibilité et s’assurer que toutes les conditions sont réunies », a-t-il confié. Il a félicité l’ensemble des acteurs du Hadj pour la réussite des activités en lien avec l’organisation de ce présent Hadj.

Tout en souhaitant un bon hadj aux pèlerins, Mahamadou Sana les a invités à mettre le Faso au centre de leurs invocations en Terre sainte. « Le Burkina Faso traverse un moment difficile et nous sommes convaincus que vos invocations et vos prières dans ce pèlerinage apporteront la quiétude d’antan au Burkina Faso », a-t-il dit.

Les pèlerins installés dans l’avion

L’ambassadeur d’Arabie Saoudite, Fahad Bin Abdulrahman Aldosari, a, pour sa part, assuré que des dispositions ont été prises, de concert avec le gouvernement saoudien, pour faciliter l’accomplissement du Hadj 2024 par les pèlerins burkinabè. A l’en croire des innovations ont été apportées par le gouvernement saoudien à l’organisation pratique du présent pèlerinage. Ces innovations se sont notamment traduites par la diligence dans le traitement et la délivrance des visas.

« Cette année, nous avons un grand avantage parce que nous avons fini de délivrer les visas deux semaines avant. Les années antérieures, le traitement des visas allait jusqu’au dernier vol. Mais cette année, en collaboration avec l’État burkinabè et tous les partenaires, on a finalisé tous les visas avant le premier vol », s’est-il réjoui tout en se félicitant de la collaboration fructueuse qu’il y a eue entre les autorités burkinabè et saoudiennes.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img