spot_img
samedi 22 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Fonds de soutien patriotique : Les financiers se penchent sur leur contribution à sa réussite

La première session ordinaire 2023 du Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) du ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective (MEFP), s’est ouverte dans la matinée de ce jeudi 23 février 2023, sous la présidence du ministre délégué chargé du budget, Fatoumata Bako/Traoré. Les travaux du présent CASEM permettront notamment, d’examiner et d’adopter le rapport bilan de la mise en œuvre du plan de travail 2022 et les perspectives envisagées dans le plan de travail 2023.

« Mise en place d’un fonds de soutien patriotique : rôle des acteurs du ministère de l’économie, des finances et de la prospective », c’est autour de ce thème que se tient le premier CASEM de l’année 2023 au ministère en charge des Finances. Par cette thématique, il s’agira principalement, selon la ministre délégué chargée du budget, Fatoumata Bako/Traoré, d’échanger sur l’opérationalisation des mécanismes de mobilisation des différentes contributions dans le cadre de ce fonds qui devrait concourir à la restauration de l’intégrité du territoire national.

« Notre département dont l’une des missions principales est la mobilisation des ressources financières occupe une place de choix dans dans l’opérationnalisation de mécanisme de mobilisation des différentes contributions des citoyens. Il est donc indéniable que les acteurs du ministère puissent cerner leurs rôles dans le processus afin de mieux contribuer à l’atteinte des objectifs assignés», a confié la ministre délégué.

Mme Fatoumata Bako/Traoré, ministre délégué chargée du Budget

Faisant le bilan de la mise en oeuvre du plan de travail 2022, Mme Bako a félicité l’ensemble des travailleurs du département, pour leurs efforts qui ont permis au ministère de l’économie, des finances et de la prospective, de remplir sa mission de pilotage de l’économie, de gestion du domaine foncier, de prospective, de planification, de programmation au cours de l’année écoulée. Toute chose qui a permis, dit-elle, d’engranger des acquis considérables en matière de gestion des finances publiques nonobstant la crise qui secoue le pays.

En terme d’acquis, la ministre délégué s’est réjouie entre autres, de « la mobilisation des ressources propres à hauteur de 2 400,54 milliards FCFA sur une prévision de 2 110,04 milliards francs CFA, soit un taux de recouvrement de 113,77% et une hausse de 399,59 milliards par rapport à 2021; la mobilisation de 39,01 milliards FCFA au profit des budgets des collectivités sur une prévision annuelle de 43,26 milliards FCFA soit un taux de recouvrement de 90%; l’apurement des Restes à recouvrer (RAR) de 17,90 %; le financement de 85 projets à hauteur de 2,254 milliards FCFA par les programmes AGRINOVA, JAAL et Burkina Startup; le transtert d’un montant de 41,27 milliards FCFA aux Collectivités territoriales en accompagnement des compétences transférées; le gel des avoirs de vingt -six (26) présumés terroristes dans le cadre de la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme».

Les travailleurs du ministère échangent sur leur contribution dans la mise en place du fonds de soutien patriotique

Pour ce qui est du plan de travail 2023, les travailleurs devront s’atteler, d’après Fatoumata Bako/Traoré, à optimiser la mobilisation des ressources pour le financement du développement ; poursuivre l’assèchement des sources d’approvisionnement des Groupes armés terroristes ; lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme ; soutenir le retour volontaire des personnes déplacées dans leur zone d’origine et la garantie de leur sécurité ; améliorer la gestion budgétaire et du patrimoine, et renforcer le contrôle, l’audit et la sauvegarde des intérêts de l’Etat.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img