spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Education : De l’huile « made in Burkina » dans nos écoles !

Dans le souci d’accompagner la production locale et de booster les industries nationales, le gouvernement burkinabè a donné instruction aux communes ayant bénéficié des transferts de ressources de la part du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation de privilégier l’achat des produits locaux pour approvisionner les cantines scolaires. Pour ce qui est de l’huile alimentaire, c’est la SN-CITEC qui devrait donc approvisionner la plupart des écoles. Afin de garantir la bonne santé des scolaires et s’assurer de la qualité, de l’hygiène de l’huile préparée et servie dans les écoles au Burkina, le Pr Stanislas OUARO a visité les installations de la SN-Citec.

De l’atelier de conditionnement de l’huile raffinée SAVOR en passant par l’atelier de savonnerie et de celui de la fabrication des aliments de bétail (tourteaux de coton), tout a été passé au peigne fin. De cette visite le premier responsable du ministère en charge de l’éducation, ressort confiant.  » Je repars donc rassuré de la qualité particulière de l’huile pour les scolaires du Burkina Faso, en termes d’apport en vitamine mais aussi et surtout en termes de préservation de leur santé. » C’est pourquoi, ajoute t’il « je souhaite que l’on puisse arriver à ce que l’ensemble des cantines du Burkina Faso en dehors de la région du Sahel soient fournies en huiles par la SN-CITEC. » Selon le Ministre, les provinces du Soum et du Seno sont déjà prises en charge par le PAM. Les écoles des provinces du Bam et du Sanematenga sont servies en huile SN Citec par le CRS.

« Au delà de l’acquisition de l’huile de la SN Citec, le gouvernement espère ainsi soutenir la production locale et participer au renouveau industriel de la ville de Bobo Dioulasso. Par ricochet, cela nous permet de contrôler la qualité de l’huile servie dans nos écoles mais aussi d’accompagner les paysans avec qui votre entreprise travaille », a-t-il indiqué à l’endroit des responsables de la SN-CITEC.

Pour ce qui est de la capacité à satisfaire les 360 communes des écoles en huile, le DG de la SN Citec, Alexandre Zanna rassure que rien que la production journalière de la SN-CITEC peut couvrir 75% des cantines scolaires au Burkina.

 

DCPM/MENA

 

NB : Le titre est de Minute

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img