spot_img
jeudi 6 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Coopération militaire : le Burkina envisage-t-il son retrait du G5 Sahel ?

Selon le journal Africa intelligence dans sa parution de ce mardi 05 juillet 2022, la question de l’appartenance du Burkina Faso au cadre de coopération sécuritaire et de développement du G4 Sahel (le Mali s’étant retiré) a été abordée à au moins trois Conseils des ministres, ces dernières semaines au Burkina Faso.

À en croire le Journal, certains poids lourds du gouvernement du Premier ministre Albert Ouédraogo jugent que l’initiative est de moins en moins alignée sur les intérèts stratégiques du Burkina Faso. Parmi les autres membres du G4 Sahel, qui inclut le Tchad, la Mauritanie et le Niger, seul ce dernier possède une frontière commune avec le Burkina Faso, depuis le départ du Mali officialisé en mai 2022.

Lire ???? Mali: Le Colonel Assimi Goïta retire son pays du G5-Sahel

Toutefois, selon Africa intelligence, cette poignée de cadres de la Transition plaident pour un renforcement de la coopération avec les pays cótiers (Togo, Bénin et Côte d’Ivoire), également confrontés à la stratégie d’expansion des groupes djihadistes dans la région.

Le journal précise en sus qu’un éventuel retrait du Burkina Faso du G4 Sahel aurait une incidence directe sur les dons d’équipements militaires à destination de Ouagadougou dans le cadre de sa participation à l’alliance sahelienne, mais aussi sur ses ressortissants détachés au sein du G4 Sahel, à commencer par le secrétaire exécutif de l’organisation.

Africa intelligence rappelle aussi que le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président du Faso a pris part aux différentes discussions sur la présence du Burkina Faso au sein de cette organisation.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img