mardi 16 juillet 2024
spot_img

Coopération : Le ministre en charge des Affaires étrangères de la Tunisie chez le Président du Faso

(Ouagadougou, 1er juillet 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré a accordé une audience ce lundi matin, au ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’Etranger, Nabil Ammar. Le ministre tunisien est à Ouagadougou pour la 8e session de la commission mixte Burkina Faso-Tunisie.

Avec le Chef de l’Etat, « j’ai pu évoquer l’engagement des deux parties pour dynamiser la coopération et les liens bilatéraux entre la Tunisie et le Burkina Faso », a déclaré Nabil Ammar qui a salué l’excellence de la coopération entre les deux pays.

Selon lui, « ces relations, qui ont toujours été excellentes et fraternelles entre les peuples et les pays ne peuvent que se développer davantage ». Dans le cadre de la 8e session de la commission mixte, il a fait mention de la présence d’une importante délégation ministérielle et du président du patronat tunisien accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires, « pour donner du concret à cette session et hisser nos rapports bilatéraux à un niveau supérieur ».

Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens de l’Etranger, Nabil Ammar a également échangé avec le Président Ibrahim Traoré de la politique internationale. Sur le plan bilatéral, les échanges ont porté sur le rapatriement sanitaire et le développement de la coopération sanitaire, sans oublier la question migratoire.

« Toutes les migrations légales, du Burkina et des autres pays africains sont absolument les bienvenues ; elles sont même à encourager et à développer dans nos deux pays. Ça va dans le sens du développement de l’économie des deux pays et de nos relations », a indiqué Nabil AMMAR. Il a, par ailleurs, appelé tous les pays à coordonner leurs efforts pour lutter ensemble contre les bandes mafieuses, qui profitent de la migration illégale.

« Nous ne pouvons pas accepter que nos enfants, qu’ils soient Burkinabè, Tunisiens ou d’autres nationalités africaines soient les victimes de ces réseaux mafieux. Il ne faut pas céder à la campagne médiatique qui est menée uniquement pour mettre certains pays en difficulté, pour des intérêts politiques », a conclu le ministre Nabil Ammar.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Bénin : Les autorités convoquent l’ambassadeur du Burkina

L'ambassadeur du Burkina Faso au Bénin a été convoqué par les autorités béninoises, apprend-on de médias locaux, dans...

France : Macron a accepté la démission de son Premier ministre mais…

Emmanuel Macron, président français, a accepté la démission de son Premier ministre, Gabriel Attal et son gouvernement, ce...

Produits éclaircissants : La responsable de « Faridah Cosmétiques » auditionnée par le CSC

Dans un communiqué ce mardi 16 juillet 2024, le Conseil supėrieur de la communication (CSC) a annoncé avoir...

Burkina : Des femmes plaident pour leur implication dans les instances de recherche de la paix

Les femmes veulent leur implication dans la recherche de la paix au Burkina Faso. Réunies autour de l'Association...