spot_img
vendredi 30 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

CDP/Sanmatenga: Le député Rasmané Sawadogo reçoit une motion de soutien

Les sections et sous-sections CDP des différentes communes de la province du Sanmatenga ont tenu une conférence provinciale des militants le samedi 22 juin 2019 au siège provincial du parti, à Kaya.

« Le message que nous avons lancé est par rapport à la vie de notre parti. Comme vous le savez, j’ai démissionné de mon poste au secrétariat exécutif national pour me consacrer aux activités de la base. Beaucoup ont cru que j’avais démissionné du CDP. Il fallait que j’apporte des précisions », a déclaré le député Rasmané Sawadogo, à l’issue de la rencontre entre les militants de la province. Lors des échanges, il a souligné que cette démission de son poste de secrétaire chargé des organisations des travailleurs du patronat et du dialogue social est en partie est due au fait qu’il ne pouvait pas le cumuler avec celui de SG du parti de la province mais également aux bisbilles liées au choix du candidat du parti pour la présidentielle. C’est ainsi qu’en guise de se solidariser à leur élu, les militants de la province ont adressé une motion de soutien à leur député. Une motion  » contre la forfaiture » l’invitant au « courage et à la persévérance » dans la défense des couleurs du parti.

S’estimant réconforté, cet élu CDP, a également saisi l’occasion pour « réaffirmer que le CDP vit au Sanmatenga ».

« Je ressens un sentiment de fierté. Je me sens bien encadré (avec cette motion). La mobilisation était au dela de nos attentes. C’était une réunion statutaire. Mais avec l’engouement on a laissé tout le monde participer », s’est réjoui Rasmané Sawadogo. Il a tenu à déclarer qu’il soutient la candidature de KDO pour la présidentielle tout en invitant les militants à s’investir pour la même cause.

Les militants au cours de la conférence provinciale

Soutien à la candidature de KDO et invite à la démission de Eddie Komboïgo

« Nous soutenons la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo parce qu’il est un homme d’Etat et de conviction. Vu son parcours, il a le profil normal pour briguer la magistrature suprême. Une campagne électorale, ce n’est pas pour aller plaisanter », a-t-il martelé tout en précisant qu’il n’a pas de reproche envers  » la personne de Eddie » mais plutôt envers sa « mauvaise gestion » du parti.

Pour sa part, le secrétaire national chargé de la Santé et de la lutte contre l’exclusion du parti, Salam Dermé, a invité l’actuel président du CDP, Eddie Komboïgo à démissionner de la direction du parti car il est coupable de « violation flagrante des règlements et statuts alors que le président est le garant du respect des mêmes textes ». Il a dénoncé par là  » le gonflement du nombre des membres du Bureau politique national »

 » Fort de cela, nous disons que le Président Eddie n’a ni la légitimité, ni la dignité pour diriger le parti à cette phase où nous devons sélectionner les hommes et les femmes capables de nous défendre. Donc pour nous, il faut qu’il démissionne », a lancé Salam Dermé.

Lassané Sawadogo

www.minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img