spot_img
mercredi 24 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Soutenance de thèse de doctorat : Abdoul Aziz Ouiminga plaide pour la valorisation des déchets issus du matériel solaire

Abdoul Aziz Ouiminga a soutenu sa thèse de doctorat en physique appliquée, le samedi 23 mars 2024 à l’Université Joseph Ki-Zerbo. La recherche de l’impétrant a porté sur le thème : « Valorisation des déchets issus du matériel solaire au Burkina : recyclage des composants de modules photovoltaïques usés ». Elle a été placée sous la direction du Pr Sié Kam, professeur titulaire à l’Université Joseph Ki-Zerbo. Le jury dirigé par le Pr Joseph Dieudonné Bathiebo a sanctionné le travail du candidat par la mention Très honorable.

En Afrique de l’Ouest, la gestion des déchets des systèmes solaires Photovoltaïques (PV) est un problème prioritaire principalement pour les villes qui consomment de grandes quantités du matériel solaire PV.

C’est le cas de la ville de Ouagadougou qui, malheureusement, n’a pas un système organisé de gestion des déchets solaires, révèle Abdoul Aziz Ouiminga, dont le thème de recherche a porté sur la « valorisation des déchets issus du matériel solaire au Burkina : recyclage des composants de modules photovoltaïques usés ». En effet, selon l’impétrant, les modules photovoltaïques en fin de vie sont des déchets dangereux appartenant à la catégorie des déchets d’équipements électriques et électroniques.

Pis, ils contiennent, toujours selon le candidat, des substances dangereuses pour l’environnement, des matériaux peu biodégradables mais aussi des matériaux précieux. Abdoul Aziz Ouiminga estime d’ailleurs que seule « la valorisation de ces derniers contribuera à atténuer leurs impacts négatifs sur l’environnement et sur la vie humaine ».

L’assistance à la soutenance de thèse de doctorat d’Abdoul Aziz Ouiminga

Dans son travail, une étude numérique du fonctionnement d’un module PV de 60 cellules dans les conditions standards sur Matlab, lui a permis de présenter les caractéristiques I-V et P-V dans l’optique d’analyser des performances de deux générateurs photovoltaïques installés au sein de l’entreprise COGEA International. « Ensuite, nous avons expérimenté une voie de recyclage artisanal du cadre en aluminium de 1 323g du module solaire usé dans une entreprise (forge locale) située à Saaba, un quartier de Ouagadougou. Il s’agit de la confection de deux assiettes pesant chacune 392g au grand bonheur des ménages du Burkina Faso. Les variations des températures du charbon, de l’aluminium et de l’air ambiant ont été étudiées lors de cette expérimentation. Nous avons aussi comparé les résultats obtenus de ce four local avec ceux des autres fours modernes. En plus, une expérience sur l’incorporation du verre provenant des modules solaires usés dans la construction a été menée au Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics (LNBTP). Le verre a été ajouté dans la matrice béton sous forme de poudre en remplacement partiel du ciment. Enfin, un plan de gestion accompagné d’un cadre organisationnel sur la valorisation des déchets des modules solaires au Burkina Faso a été proposé dans ce travail », a-t-il expliqué dans sa présentation devant le jury.

Une thématique d’actualité

Pr Joseph Dieudonné Bathiebo, président du jury, saluant un travail de qualité

Pour le président du jury, Pr Joseph Dieudonné Bathiebo, le thème abordé par Abdoul Aziz Ouiminga, est très innovant et intéressant parce qu’il fait intervenir non seulement la récupération des déchets, mais aussi parce qu’il rentre dans les objectifs du développement durable.

Il s’agit de protéger systématiquement l’environnement. « Le candidat a bien évalué tout ce qu’on peut faire actuellement avec les déchets des panneaux photovoltaïques. C’est une très bonne chose parce que beaucoup de ses camarades pourront approfondir l’étude pour voir qu’est ce qu’on peut mettre en place comme organisation au niveau des mairies pour pourvoir traiter ces déchets avec une organisation bien faite où chacun connaît sa place et sait ce qu’il doit faire », a fait savoir le Pr Joseph Dieudonné Bathiebo.

Le Directeur de Thèse, Pr Sié Kam, s’est réjoui de l’atteinte, certes, des résultats probants, notant que d’autres perspectives sont à développer, notamment, étudier, l’aspect mélange du ciment, du verre en des pourcentages bien connus pour obtenir un béton. « Le candidat a obtenu des résultats qui peuvent aider à prendre des décisions sages et éclairées scientifiquement. Ces résultats peuvent être déposés au niveau de nos mairies pour aider nos collectivités territoriales à prendre de bonnes décisions surtout dans le sens du traitement des dossiers, afin, d’assainir l’environnement de notre territoire », a-t-il salué.

Mention très honorable

Dr Abdoul Aziz Ouiminga, très heureux de l’aboutissement d’un travail débuté en 2019

Toutes ces remarques, suivies d’une satisfaction dans les réponses aux questions posées, ont emmené le jury à « accorder à Abdoul Aziz Ouiminga, le titre de Docteur de l’Université Joseph Ki-Zerbo avec la mention Très honorable ».

« Ce qui nous a motivé à travailler sur ce thème, c’est que le module solaire fait partie des déchets d’équipements électriques électroniques. Il comporte des substances dangereuses pour l’environnement. Cette thèse contribue à la formulation des stratégies au Burkina Faso à travers des solutions techniques pour la valorisation des déchets des modules photovoltaïques », a expliqué Dr Abdoul Aziz Ouiminga, ne cachant pas sa joie, après 5 années de recherche.

En terme de perspectives, le Dr Ouiminga envisage de mettre des centres de recyclage au niveau de Ouagadougou. Pour l’utilisation du verre dans la matrice de construction, il compte réaliser des essais de résistance à l’attraction en vue de s’assurer de la qualité de notre béton.

Mathias Kam
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img