spot_img
mercredi 28 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Economie : Ouagadougou abrite un forum de réflexion de haut niveau sur les investissements

L’Agence burkinabè des investissements (ABI) en partenariat avec le ministère du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petits et moyennes entreprises (MDICA-PME), organise un forum de réflexion de haut niveau sur les investissements, ce lundi 04 décembre 2023 à Ouagadougou. La cérémonie inaugurale de ce forum placé sous la présidence du Premier ministre Dr Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambéla, a été présidée par son représentant Gnaniodem Serge Poda, ministre en charge de l’industrie et du commerce.

« Burkina Faso, investissements et souveraineté », c’est sous ce thème que se tiend les 4 et 5 décembre 2023, le forum national de réflexion de haut niveau sur les investissements au Pays des hommes intègres.

Selon le PM, Me. Kyélem de Tambéla dans son discours lu par le ministre Gnaniodem Serge Poda, ce forum « s’inscrit dans l’affirmation de la volonté du peuple burkinabè de prendre en main son destin ». À l’en croire, ce forum vise à promouvoir un dialogue ouvert et constructif entre les acteurs nationaux et étrangers en vue d’aborder les questions essentielles liées à l’investissement pour le renforcement de la souveraineté du Burkina Faso. « Il s’agit de mener collectivement une réflexion féconde afin d’identifier les actions majeures qui permettront de faire de l’investissement un véritable instrument de développement de notre pays qui épouse notre ambition de prendre en main notre destinée », a-t-il déclaré.

Gnaniodem Serge Poda, ministre en charge du commerce, représentant le Premier ministre à ce forum

Pour lui, les conjectures nationale et internationale exacerbées par des crises multiples et multiformes, imposent la nécessité de repenser le modèle économique des États. C’est pourquoi le Burkina Faso veut promouvoir le développement endogène comme modèle économique. « La crise sécuritaire exacerbée par les effets de la pandémie de la COVID-19, les tensions géopolitiques entre la Russie et l’Ukraine et récemment par la guerre Israélo-palestinienne, nous impose un véritable questionnement sur notre souveraineté économique », a-t-il avancé. De ses dires, « la recrudescence des attaques terroristes ont réduit les capacités productives (du Burkina Faso) et écorché sa belle image et de sa noble crédibilité aussi bien à l’égard des investisseurs étrangers que des investisseurs nationaux, le privant ainsi de son privilège historique et géographique de pivot des investissements dans la sous-région », a poursuivi le représentant du PM, le ministre Poda, avant de rappeler « qu’au pic de la pandémie de la COVID-19, l’insuffisance de l’offre mondiale face à une demande démultipliée de produits et d’équipements de production médicale a déclenché des pénuries et entrainé un éveil des consciences du peuple burkinabè sur la nécessité de promouvoir son développement endogène ».

Mambila Bansé, directeur général (DG) de l’ABI

Pour sa part, le patron du MDICA-PM, Gnaniodem Serge Poda estime que ce forum revêt d’une très grande importance pour le pays car il permettra d’avoir des meilleures stratégies en matière d’investissement au Burkina Faso. « Ce forum vise donc à unir un certain nombre d’experts pour échanger à travers une plateforme sur les meilleures stratégies pour soutenir cette dynamique de besoin d’investissements aussi bien nationaux qu’étrangers afin de renforcer la souveraineté », a-t-il signifié.

En à croire, le directeur général (DG) de l’ABI, Mambila Bansé, ce forum à pour objectif la diversification des investissements dans les secteurs clés pour booster la vision des autorités en matière économique. « C’est ensemble, décliner les axes stratégiques sur lesquels nous pouvons agir pour consolider notre souveraineté à travers des investissements responsables qui sont en droite ligne avec les autorités de la transition. Aussi, c’est pour diversifier notre politique d’investissement pour aller au-delà d’exportation des matières premières », a-t-il décliné.

Une vue des participants à ce forum

Au cours de ces 02 jours, des panels-débats seront organisés. A l’issue, les participants feront des recommandations aux autorités, sur les différents axes stratégiques à même de permettre au Burkina Faso de consolider sa souveraineté à travers des investissements endogènes.

Jean-François SOME (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img