spot_img
vendredi 7 octobre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : « Le projet de Damiba ne nous mènera nulle part » (Germain Bittiou Nama)

Le membres du Front Patriotique étaient face à la presse ce samedi 17 septembre 2022 à Ouagadougou. Cette conférence avec les Hommes de médias avait pour objectif, selon les organisateurs, de donner une lecture sur la situation qui prévaut actuellement au Pays des Hommes intègres.

Répondant à une question concernant l’armée nationale dans ce contexte de lutte contre le terrorisme, le front patriotique a indiqué que l’armée est « bureaucratique » au lieu d’une armée « populaire » qui fait appel au peuple en arme. « Nous avons dit que l’armée est une armée bureaucratique. Une armée par opposition populaire c’est une armée qui fait appel au peuple en arme pour vaincre la situation sécuritaire qui se pose aujourd’hui à notre pays. Il est nécessaire de mettre le peuple en arme », a déclaré le coordonnateur national de ce front Germain Bittiou Nama.

Pour ce qui est du rôle exact de son mouvement, M. Nama dira que « le front patriotique est là pour travailler avec le peuple à ce que des changements profonds se produisent ».

Dès la mise en place du front patriotique, des voix se sont levées pour dire que c’est un mouvement qui est né pour faire le combat de l’ex parti au pouvoir, le mouvement du peuple pour le progrès ( MPP). À ces interrogations, Germain Bittiou Nama a indiqué que son mouvement est une organisation non politique avec « un programme pour sauver le pays et non pour sauver un parti », même s’il avoue l’appatenance de ce parti à son mouvement le Front patriotique.

« Bien que le MPP soit à l’intérieur de ce regroupement, si le MPP ne change pas de mentalité et d’approche par rapport à la politique, il n’ira pas loin. Il faut changer la manière de faire la politique dans notre pays », a-t-il conseillé.

À la question de savoir si le front patriotique serait prêt pour un gouvernement d’union nationale autour de la transition, la réponse de son coordonnateur général est sans appel. « Pas de gouvernement d’union nationale autour de Damiba. Le projet de Damiba ne nous mènera nulle part. S’il y a union nationale, c’est autour du projet qui prend en compte l’essentiel de la plateforme de notre front patriotique », a-t-il précisé.

À noter que bien avant la conférence de presse, le Front Patriotique était face à des organisations de la société civile et des mouvements politiques pour décliner les grands axes de ses actions les jours à venir.

Mouni Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img
error: Le contenu est protégé !!