spot_img
mercredi 24 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : Le CERFI Korsimoro a organisé un mariage civil et collectif au profit de près de 30 couples musulmans et chretiens

La section communale de Korsimoro (Centre-Nord) du Cercle d’Etudes, de Recherches et de Formation islamique (CERFI) a initié un mariage civil et collectif au profit de près de 30 couples musulmans et chrétiens. L’événement a été célébré le samedi 30 mars 2024.

Devant Dieu, ils l’avaient déjà fait en sacrifiant au mariage religieux. Cette fois-ci, ils l’ont fait devant les hommes, à la mairie de la commune Korsimoro. Eux, ce sont les 27 couples qui ont régularisé leur situation matrimoniale, à l’occasion d’un mariage civil et collectif initié par la section communale de Korsimoro du CERFI.

Salam Sawadogo, SG du CERFI/Korsimoro expliquant comment l’initiative du mariage civil et collectif est né

Tout est parti, selon les explications du Secrétaire général (SG) du CERFI/Korsimoro, Sawadogo Salam, du « constat que la plupart des couples musulmans ne sont pas en régularité, du point de vue du mariage civil ». Ainsi, poursuit-il, le CERFI a pris les devant des choses pour voir comment aider ces couples en facilitant l’officialisation de leur mariage.

Et pour ce qui est un coup d’essai pour le CERFI, l’engouement était au rendez-vous. En effet, s’est satisfait Karim Ouédraogo, Professeur des écoles et membre du CERFI, il était prévu de célébrer ce mariage civil et collectif avec un effectif de 20 couples. Mais l’intérêt des populations pour l’évènement a fait porter le nombre total de couples à 27.

Au total, ce sont 27 couples qui se sont officiellement engagés grâce à l’initiative du CERFI

Mieux, ce mariage collectif n’a pas profité qu’à des couples musulmans. En effet, dans le contexte burkinabè où la cohésion et la tolérance religieuse sont fortement encouragées, le CERFI a élargi son mariage civil et collectif à des couples chrétiens. Pour précision, 2 des 27 couples qui ont célébré leur mariage civil étaient chrétiens.

Agent de la Mairie de Korsimoro, Karim Ouédraogo a salué l’initiative du CERFI qui a permis à « des couples de s’engager officiellement ».

Moalim Zakaria Sawadogo lui a félicité le CERFI pour la qualité de l’organisation.

Fort de ces encouragement, le CERFI Korsimoro, foi de son SG, Salam Sawadogo, prévoit une deuxième édition du mariage civil et collectif, idée de permettre à un grand nombre de couples de régulariser leur situation. Et pour l’édition à venir, le CERFI/Korsimoro promet de tirer leçon des imperfections de cette première édition pour faire mieux dans l’organisation.

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

  1. Plus précisément c’est l cérémonie qui est collective le mariage n’est pas collectif. Merci pour l’info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img