spot_img
lundi 4 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : Le capitaine Ibrahim Traoré presente sa vision pour le développement du secteur agro-sylvo-pastoral

Le Président de la Transition, Capitaine Ibrahim Traoré, a rencontré dans la matinée de ce 24 Février 2023, l’ensemble des acteurs du secteur agro-sylvo-pastorale pour des échanges directs sur des questions en lien avec leur domaine.

Ils étaient environ 300 personnes venues des différentes régions et provinces du Burkina Faso à prendre part à cette rencontre voulue par le Capitaine Ibrahim Traoré. Durant plus d’une heure, elles ont pu poser directement au chef de l’État, les préoccupations relatives à leurs secteurs respectifs.

A l’issue des échanges, le ministre de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, Dénis Ouédraogo, a fait savoir à la presse, que cette rencontre a permis au Président de la transition de clarifier sa vision aux acteurs du secteur rural. « Son excellence le Président de la Transition veut que nous puissions transformer fondamentalement le secteur agro-sylvo-pastorale de sorte qu’il puisse permettre à chaque Burkinabè de manger à sa faim et d’avoir de la nourriture de qualité et des produits diversifiés pour répondre à ses besoins nutritionnels », a confié le ministre.

La rencontre a rassemblé des acteurs du monde agro-sylvo-pastorale

De ses dires, le Chef de l’État a donné des orientations relatives notamment aux questions de la productivité dans ces différents secteurs. Le Président Traoré a notamment recommandé, selon ses dires, l’utilisation des possibilités offertes par la recherche scientifique. « Il y a beaucoup de résultats de recherche adaptés à notre contexte que nous n’utilisons pas conséquemment. Donc, nous allons œuvrer à valoriser les résultats de la recherche pour ce qui concerne le domaine agro-sylvo-pastorale » a indiqué Denis Ouédraogo.

Outre cela, plusieurs autres sujets ont été abordés au cours des échanges, d’après ses dires. Il y a par exemple, dit-il, la question du financement des acteurs du secteur rural et des problèmes fonciers. La question sécuritaire aussi n’a pas été omise à ce rendez-vous, à en croire le patron du département de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques.

Le ministre de l’agriculture, des ressources animales et halieutiques, Denis Ouédraogo

« Son excellence a dit que des opérations sont en cours. Ils vont libérer l’espace, donc plusieurs populations déplacées internes qui n’ont pas pu produire devraient pouvoir regagner leur terroir et pouvoir produire. Donc les superficies reviendront à la normale et peut-être même devraient augmenter. Ce qui devrait nous permettre de tendre vers la sécurité alimentaire », a-t-il dit.

Soulignons que la rencontre a connu la présence de l’ensemble des organisations paysannes du Burkina Faso. Ces derniers, tout en saluant l’initiative, n’ont pas manqué de faire des propositions dans le sens de l’amélioration de leur secteur.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img