spot_img
samedi 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina : L’association Go Paga offre un centre de formation et de loisirs aux blessés de la police nationale 

L’association Go Paga a officiellement remis, ce vendredi 12 janvier 2024, un centre de formation et de loisirs aux blessés en opérations de la police nationale. La bâtisse, implantée dans l’enceinte du siège du Groupement de la Compagnie républicaine de sécurité (GCRS) à Ouagadougou, a été réceptionnée par les premiers responsables de la Police nationale.

Le centre de formation et de loisirs offert à la Police nationale par Go Paga comprend une salle informatique et de formation, une salle d’entretien et de soutien, une bibliothèque, une salle de repos, une cuisine, un espace de jeux, et une pharmacie. Le centre est un espace dédié à la guérison, la réhabilitation et à la reconstruction physique et psychologique des blessés. 

Une vue de l’intérieur du centre

Aux dires de la presidente de l’association Go Paga, Fadima Kambou, la construction de l’infrastructure a été financée à hauteur de 26 millions FCFA, par Coris Bank international avec la participation de Canal + et l’association de l’amicale des femmes du ministère des finances (AFI). Elle s’inscrit dans une série de projet que déroule depuis quelques années, l’association Go Paga dans le cadre de l’accompagnement des Forces de défense et de sécurité engagées sur le théâtre des opérations, et de leurs familles.

« Ce centre est fait pour tout le monde, pour que nous, civils, peuple du Burkina Faso, puissions venir les accompagner, les assister et passer du temps avec eux. Parce que donner ce n’est pas que financier, c’est aussi donner de son temps. Le rôle de ce centre, c’est aussi de permettre au commandement d’aller le plus loin possible dans la prise en charge de leurs hommes. Ce qui est fait aujourd’hui, c’est très bien mais ça vient pimenter un peu », a-t-elle laissé entendre.

Fadima Kambou, Presidente de l’association Go Paga

Recevant le joyaux, le Directeur général de la Police Nationale, Dr Roger Ouédraogo, a traduit la gratitude de l’ensemble du corps de la police nationale à l’association Go Paga et ses partenaires, pour leurs actions au profit des forces combattantes. Il a fait savoir que ce centre va permetttre aux blessés en opérations de la police nationale de se rétablir le plus rapidement possible.

« C’est un grand jour pour la police nationale et surtout pour les blessés qui se sont battus au front. Comme vous le savez, certains sont revenus avec des blessures physiques mais aussi des blessures psychologiques. Aujourd’hui, nous sommes donc très heureux de recevoir ce centre de prise en charge et de loisirs qui va énormément soulager nos blessés », a-t-il indiqué, assurant que son institution travaillera en sorte que ce centre atteigne les objectifs pour lesquels il a été construit.

Dr Roger Ouédraogo, Directeur général de la Police nationale

Pour le président de la Fondation Coris, Emmanuel Sawadogo, l’un des partenaires financier dans la construction du centre, cette initiative traduit le témoignage de la gratitude de Coris Bank international envers les forces combattantes qui se battent au quotidien pour que le drapeau du Burkina Faso continue de flotter.

Le centre est également doté d’un espace de jeu

« Ce centre de formations el de loisirs ne représente pas simplement un espace sanitaire et culturel, mais symbolise surtout une manifestation tangible de notre gratitude envers ceux qui portent le flambeau de la protection de notre Nation. Il incarne notre reconnaissance envers ces combattants qui ont subi des blessures dans l’exercice de leurs missions, rappelant que leur dévouement et leur courage ne sont pas vains et ne sont pas passés inaperçus. Aujourd’hui, ensemble, nous créons un espace dédié à la guérison, à la réhabilitation et à la reconstruction physique et psychologique de nos héros blessés », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que ce centre constitue une lueur d’espoir, en ce qu’il offre des programmes de formation spécialisés et des activités récréatives visant à restaurer la dignité, l’estime de soi et la confiance en I’avenir des blessés de la Police nationale. M. Sawadogo a en outre, souhaité aux bénéficiaires une voie de guérison salutaire.

Photo de famille devant le Centre de formation et de loisirs

Pour rappel, le programme Go paga, est une initiative qui vise à accompagner les veuves et orphelins des militaires burkinabè tombés sur le champ de bataille. Il s’agit entre autres d’assurer l’autonomisation, un suivi psychologique et juridique des veuves et une scolarisation des orphelins.

Oumarou KONATE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img