mardi 23 juillet 2024
spot_img

Burkina : C’est parti pour la première session ordinaire du Conseil d’orientation stratégique de l’année 2024

Le premier ministre, Chef du gouvernement, Dr Apollinaire Joachimson Kyélem de Tambèla a présidé ce vendredi 5 juillet 2024 à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture de la session ordinaire du conseil d’orientation stratégique (COS). C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement.

Cette session est une première du genre depuis l’adoption des textes juridiques encadrant les statuts de pupilles, héros, de martyrs et invalides de la nation. Selon le ministre de la justice, des droits humains, garde des sceaux Edasso Rodrigue Bayala qui a prononcé le discours du Premier ministre (PM), ladite session s’inscrit dans la perspective d’une meilleure coordination et d’orientation en vue d’un traitement diligent des requêtes relatives à la qualité du héros, du martyr et d’invalide de la nation. « En effet, dans la volonté d’exprimer la reconnaissance de la nation à ses illustres filles et fils, artisans et auteurs de haut faits constitutifs de la mémoire vive de la nation, le législateur burkinabè a adopté la loi du 17 juin 2022 portant statuts de héros de la nation », a-t-il fait savoir.

Le premier ministre, Apollinaire Kyelem de Tambela a présidé la cérémonie d’ouverture du COS

De son avis, c’est un devoir pour le Burkina Faso, non seulement d’honorer la mémoire de tous ceux qui se sont sacrifiés pour la nation, mais également tous ceux qui souffrent des affres du terrorisme. De ses dires, après le président feu capitaine Thomas Sankara qui a été fait en 2023 héros de la nation, il faut élever d’autres personnes qui se sont distinguées par leurs actions pour la nation, au titre de héros de la nation. Il cite par exemple le Volontaire pour la défense de la patrie, Ladji Yoro, Norbert Zongo, Daniel Ouezzin Coulibaly, Naba Saga II, etc. « Aujourd’hui, nous avons des milliers de personnes qui ont perdu la vie dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui méritent d’être reconnues par la nation comme martyrs. Du plus anonyme des volontaires pour la défense de la patrie au plus connu comme Ladji Yoro, du soldat de première classe à l’officier supérieur, tombé pour défendre la patrie, ces derniers méritent une digne reconnaissance », estime le Ministre Edasso Rodrigue Bayala.

Pour terminer, il a invité les différentes parties prenantes à s’approprier la session afin d’en faire des propositions concrètes, qui permettront aux comités techniques d’assurer un meilleur traitement des différentes requêtes.

Jean-François SOME

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Burkina : Le Magistrat Boureima Sanga démissionne du SAMAB

Dans une correspondance adressée au Secrétaire général du Syndicat Autonome des Magistrats Burkinabè (SAMAB), dont Minute.bf a pris...

Coopération : La Coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies salue « le leadership » du gouvernement burkinabè

Le ministre en charge des affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré, a reçu en audience ce mardi 23...

Procès en appel affaire Vincent Dabilgou : L’ancien ministre met en doute certains messages WhatsApp

L'ancien ministre des Transports, Vincent Dabilgou est à la barre, ce mardi 23 juillet 2024 à la Cour...

Coopération : Le président du parlement malien annoncé chez son homologue burkinabè

L'Assemblée législative de transition (ALT) accueille le Président du Conseil National de Transition (CNT) du Mali, le Colonel...