spot_img
dimanche 19 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Burkina/Affaire Roch Donatien Nagalo : « L’accusation relevait d’une malice politicienne » (SG-SYNACOMB)

Il avait été nommé Ministre du Développement Industriel, du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises, mais suite à « une grogne » de certains commerçants, il avait rendu sa démission le 8 novembre 2022. Roch Donatien Nagalo, puisque c’est de lui qu’il s’agit a été « lavé, blanchi » par la justice. Au cours d’une conférence de presse, ce jeudi 18 avril 2024, le ministre éphémère du gouvernement de Kyelem de Tambela 1, a confié que « l’accusation relevait d’une malice politicienne ». Toutefois, Roch Donatien Nagalo se dit prêt à « pardonner » sous condition.

Après plusieurs mois d’audiences, le verdict du procès pour « blanchiment d’argent et escroquerie » contre le Secrétaire général du Syndicat national des commerçants du Burkina Faso (SYNACOMB), Roch Donatien Nagalo, est tombé le 13 mars 2024. Ce verdict, s’est félicité M. Nagalo, a « conforté nos déclarations depuis le début de l’affaire, qui est que l’accusation portée à notre endroit relevait d’une malice politicienne ».

Lire aussi : Démission de Donatien Nagalo du ministère du commerce : « Nous avons opté de ne pas faire un bras de fer »

Autrement dit, « sur le fond de la décision rendue, les juges ont trouvé que rien ne pouvait nous être reproché. (…) Du point de vue de la forme, les juges ont trouvé l’affaire prescrite, car elle date de 2015 ; néanmoins, ils ont ouvert les débats sur le fond et ont fait le constat que là aussi, il n’y avait rien à nous reprocher », a révélé Roch Donatien Nagalo, celui-là même que les accusations qui ont abouti es à ce procès a été contrait de renoncer à sa nomination en tant que Ministre en charge du Développement Industriel et du Commerce. « L’accusation relevait d’une malice politicienne. Le verdict a fait éclater la vérité, lavant ainsi notre honneur et notre structure », s’est-il réjoui.

Roch Donatien Nagalo, SG SYNATCOMB, prêt à aller à la réconciliation nationale avec ses bourreaux

Même si le préjudice subi est énorme, notamment, la démission du poste de ministre, « l’image salie, l’impossibilité d’obtenir des visas de longue durée », Roch Donatien Nagalo a précisé qu’il ne s’inscrit pas dans « un esprit de vengeance », mais plutôt de réconciliation nationale. « Nos portes sont ouvertes à qui veut la paix. Nous voulons signifier par-là, que ceux contre qui nous avons porté plainte pour avoir traîné notre image ainsi que celle de notre structure dans la boue, doivent reconnaître publiquement leur tort dans la mesure où c’est sur la place publique que nous avons été traînés par leurs accusations. Parce qu’ils ne peuvent rien apporter qui puissent réparer ce préjudice subi. Ni de l’argent, ni de l’or. L’honneur de l’homme vaut plus que tous les milliards du monde », a ajouté M. Nagalo. Faute de cette condition sinequanone, une procédure judiciaire pourrait être enclenchée contre ces derniers.

Lire aussi : Burkina : Accusé de malversations, Roch Donatien Nagalo dénonce « des velléités pour faire barrage à la manifestation de la vérité »

Lire également : Procès Roch Donatien Nagalo contre Saïbou Koanda dit « Prince » : Le dossier renvoyé au 25 avril prochain

Mathias Kam
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img