spot_img
lundi 4 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Attaque de Deou : Le CDP invite le président Traoré « à décreter une journée de deuil national »

Ceci est un message du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) par rapport à l’attaque de Deou qui vu tomber 51 éléments des forces républicaines. Lisez plutôt !

Le sang de nos braves soldats a encore coulé dans une embuscade tendue contre une unité militaire sur l’axe Oursi-Deou, dans la province de l’Oudalan, région du Sahel. Le communiqué de la direction de la communication des forces armées donne les chiffres ahurissants de cinquante et un (51) FDS tués et de nombreux blessés pris en charge.

La nation a encore perdu de valeureux fils, de valeureux et intrépides combattants, qui ont tenu jusqu’au sacrifice suprême et envoyé près de deux cent (200) ennemis du peuple, ad patres.

Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) consterné, compatit à la douleur des familles éplorées, de la nation entière et partage la lourde tristesse et le désarroi des frères d’armes. Il présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et à l’ensemble du peuple burkinabè. Il souhaite prompt rétablissement aux blessés.

Notre parti traduit sa solidarité aux Forces de Défense et de Sécurité pour le sacrifice dont elles font preuve et au péril de leur vie pour la défense de l’intégrité territoriale. Il les encourage à tenir le cap et la hargne de vaincre, car la lueur de la victoire sur le terrorisme pointe lentement mais sûrement à l’horizon.

Il est temps, et nous l’avons souligné à plusieurs reprises, que le peuple entier se donne à cette guerre et accompagne les FDS et les VDP. Il est nécessaire que nous soyons tous des sentinelles pour collaborer et dénoncer toute action inhabituelle.

Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès réitère son appel à ses militants et sympathisants ainsi que l’ensemble des burkinabè à accompagner la transition en prenant en main notre destin et de lutter pour la protection des populations qui aspirent à la sécurité, à la sérénité, à la stabilité et à la paix.

Aussi, notre parti interpelle le Président de la Transition à décréter une journée de deuil national pour commémorer cette lourde perte et prier pour les victimes de cette attaque barbare et inouïe.

Enfin, nous invitons le gouvernement de transition à ouvrir un cadre élargi de concertation, avec l’ensemble des forces vives de la nation et singulièrement les forces politiques, afin qu’ensemble, nous puissions approfondir la réflexion et les recherches de solutions pour triompher de ces forces du mal qui endeuillent notre peuple depuis des années.

Démocratie-Progrès-Justice

Ouagadougou, le 21 février 2023

Eddie Komboïgo, Président du Parti,
Président du Bureau Politique National

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img